La villa balnéaire La Duchesse Anne, appelée localement le « Château de la Duchesse Anne », a été bâtie au début du vingtième siècle, entre 1911 et 1913 par le sculpteur Georges BAREAU, artiste officiel et à qui l’Etat avait commandé plusieurs œuvres, notamment la statue de Jacques CARTIER  à Saint Malo, le haut relief de Victor HUGO et le mur de la Légende des siècles à Paris, aujourd’hui visible dans le jardin du Ranelagh, la statue L’Art Asiatique en façade du Grand Palais à Paris ou encore le groupe en bronze « Pour le drapeau » ornant le monument aux morts de la guerre de 1870 à Nantes.

Dans le style troubadour voulu par Georges BAREAU et dans la tradition de VIOLLET LE DUC, la villa présente une tour ronde coiffée de machicoulis et surmontée de gargouilles, façon Notre Dame de Paris. La poivrière fut détruite par les allemands pendant la seconde guerre mondiale et reconstruite en 2004 à partir des photos et cartes postales de la Belle époque.

Le toit est débordant, à lignolets, épis de faîtage et coyaux ; une double et immense fenêtre gothique à vitraux éclaire sa façade Est. Une cheminée haute où le profil de la Duchesse Anne a été sculptée par Georges BAREAU fait face à la mer.

Des sculptures d’animaux étranges inspirés vraisemblablement par les descriptions livresques de Jules VERNE ornent le dessus des portes ou le dessous des vitraux ;  on peut voir également des blasons où figure la blanche hermine, symbole de la Bretagne qui sont taillés dans le tuffeau au bas de l’escalier de pierre et le long de la balustrade qui court tout au long de la terrasse du premier étage.