Prix nationaux - Prix VMF - Calvados - Normandie

Le Prix des Délégués VMF 2021 d’un montant de 10 000 € est remis au propriétaire du château de Canteloup pour sa restauration (Canteloup, Calvados).

Le château de Canteloup est situé dans pays d’Auge, en Normandie, près de Caen. Au XIIe siècle, “Cantelupus”, comme on l’appelait alors, était un fief des seigneurs de Beuvron. L’ancien château a été construit au XVIe siècle par la famille d’Escoville dont les armes sont toujours visibles sur la cheminée de la salle à manger. C’est également à cette famille qu’on doit l’“Hôtel d’Escoville”, situé dans la vieille ville de Caen. Ce très bel hôtel particulier est le plus bel exemple d’architecture Renaissance.

Dans la première moitié du XIXe siècle, le château est revendu au Marquis Maximilien-Pierre-Bon de Blangy qui édifia le château actuel sur les fondations de l’ancienne demeure. Le nouvel édifice, érigé en 1842, fut construit dans un style Louis XVI. Le nouveau propriétaire fonde aussi en 1838 une école privée pour filles, qui fut ouverte aux garçons en 1872. Aujourd’hui, cette école est encore la seule du village. La famille se sépara du château vers 1968 et fut vendu à un nouveau propriétaire qui laissa l’édifice à l’abandon jusqu’à son rachat.

Passionné de patrimoine, Didier Bottin, vend sa maison et rachète Canteloup aux notaires chargés de la succession. Au début du mois d’août 2020, le château est à lui. Le monument, non protégé au titre des Monuments historiques, est alors dans un état lamentable : inhabité, tombant en ruine, l’intérieur a été vandalisé et certains éléments décoratifs dont les cheminées ont été enlevés. Parfois ce sont même des parties du sol qui ont été dérobées. Fort de son expérience dans l’achat de monuments dégradés (il avait acquis plusieurs années auparavant un manoir en ruine dans la commune voisine de Saint-Julien-sur-Calonne, dans lequel il a habité jusqu’en 2008), Didier Bottin entreprend de donner une nouvelle jeunesse au château. Il s’attache notamment à retrouver le tracé du parc envahi d’herbes folles : il a déjà réussi à dégager un mur de 150 m de long et de près de 4 m de haut, sur lequel courrait une treille. Il a également réussi à rendre habitable le rez-de-chaussée. Aujourd’hui, il reste beaucoup à faire pour rendre au château sa splendeur d’antan. Le jury des Délégués VMF a souhaité récompenser ce propriétaire engagé pour le patrimoine.

Le Prix d’un montant de 10 000 € aidera à la poursuite de cette entreprise hors du commun.