Grâce à vous, et après des années de mobilisation, la grande roue de la forge de Buffon, à l’arrêt depuis des années, tourne à nouveau.
Nous sommes au cœur de la Côte-d’Or, à proximité du canal de Bourgogne. La grande Forge, œuvre du naturaliste Buffon, est sans doute l’un des premiers sites industriels de l’époque des Lumières. Découvrez la première étape de la rénovation de ce lieu d’exception.

Un chef d’œuvre des lumières revit grâce à votre soutien

C’est en partie grâce à nos bienfaiteurs que la grande roue de la forge de Buffon a pu être refaite à neuf en 2020. Nous les remercions de leur fidélité et de leur engagement, sans lesquels les VMF ne pourraient accomplir leur mission de sauvetage des bâtiments en péril.

La forge de Buffon, monument de notre patrimoine culturel !

Créée en 1768 par le célèbre naturaliste Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788), la grande forge est l’une des premières usines qui préfigurent la Révolution industrielle. C’est ici, en Bourgogne, que l’approche scientifique de Buffon et ses multiples expériences vont contribuer aux progrès de la métallurgie.

Fidèle à l’esprit novateur Du Siècle des Lumières

Habitations des ouvriers, celle du régisseur et du maître de forge offrent un habitat communautaire novateur. Des magasins de fer, lieu de stockage des barres de fer produites sur place évoquent autour de cette cour ses origines industrielles. Une douzaine de roues hydrauliques apportent l’énergie nécessaire pour faire fonctionner les soufflets et les marteaux. À la fin du XVIIIème siècle, plus de 450 tonnes de fer sont produites chaque année à la Grande Forge de Buffon qui emploie jusqu’à 400 ouvriers.

En 1866, les intérêts économiques ont évolué, la forge cesse son activité définitivement pour devenir une cimenterie prospère pendant 55 ans. L’ensemble est classé Monument historique depuis 1943 et est ouvert au public depuis plus de 40 ans.

Un patrimoine industriel sans cesse menacé par l’eau

Depuis 1978, les travaux de restauration s’enchaînent au gré des urgences qui évoluent sans cesse : reconstitutions des roues, des soufflets et ainsi avec le temps les urgences évoluent.

Dans la partie industrielle de la forge, l’eau et les nombreuses crues hivernales font des ravages : roues abîmées par le passage de l’eau, système hydraulique défectueux et maçonnerie des bâtiments en très mauvais état de conservation… Les travaux ne pouvaient plus attendre. C’est ainsi qu’en 2018, un vaste chantier de restauration, de l’emblème de la grande forge est lancé. Grâce au soutien de la Mission Bern, des bienfaiteurs des VMF et des nombreux visiteurs, la grande roue hydraulique, de 6 mètres de diamètre, source d’énergie productrice de la forge, a pu être menée.

Juillet 2020 : l’espoir renait. Une première tranche de travaux sauve le système hydraulique

Après des mois de travaux – particulièrement difficiles en raison de la pandémie – plusieurs entreprises de la région ont réussi à remettre en état le système hydraulique.

La première phase de restauration de la roue et des maçonneries s’achève. Si la grande roue actionnant les soufflets peut à nouveau tourner après une longue période d’immobilisation, c’est notamment grâce à vous !

Continuer de plus belle, ensemble

Cette année, nous souhaitons poursuivre notre aide pour la restauration du système hydraulique de la forge avec la petite roue ainsi que les vannes du canal de l’affinerie, dit canal des marteaux. Pour que cette seconde tranche des travaux puisse démarrer et mettre définitivement hors de danger ce chef d’œuvre industriel, nous devons réunir la somme de 84 000 euros. Peut-être le saviez-vous déjà, mais il existe de nombreux moyens de soutenir une association qui vous est chère. Plusieurs formes de donations existent comme, par exemple, la donation en nue-propriété ou d’usufruit. Certains montages permettent d’ailleurs de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. Si ces formes de générosité vous intéressent, Clémence Cabal peut vous accompagner, épaulée de notre notaire référent si vous le souhaitez. N’hésitez pas à la contacter.