Fabrice Saulais est directeur du Cabinet Fabrice Saulais, administrateur de biens et syndic de Copropriété à Paris. Il a fait le choix de défendre les fenêtres anciennes et de primer des efforts de restaurations exemplaires par le Prix VMF – Cabinet Saulais « Fenêtres anciennes » d’une valeur de 10 000€. Il nous explique son choix de soutenir les VMF.

« Je suis très heureux de devenir mécène aux VMF. Je souhaite ainsi inciter les propriétaires à soigner les détails d’une rénovation, en redécouvrant leurs fenêtres anciennes, patrimoine oublié et négligé. On peut parfois les sauver, ou les restituer, mais tous l’ignorent. D’autant que ce poste est souvent traité en fin de chantier, lorsque le budget devient serré ! »

La sauvegarde du patrimoine est un devoir essentiel et je prends garde de défendre la beauté du monde telle que nos parents nous l’ont transmise. Le patrimoine fait partie de mon identité, de mon ADN professionnel, culturel et personnel.

« Dans mon métier – je gère des immeubles depuis 25 ans – je lutte pied à pied pour entretenir les bâtiments dans le respect du beau et du traditionnel. Il faut accepter la modernisation technique en préservant une éthique. Et il faut surtout convaincre les gens de ne pas céder à la laideur et à la facilité, un combat de tous les instants. Si j’avais un message à adresser aux adhérents VMF ce serait de ne pas abandonner le terrain aux entrepreneurs peu scrupuleux qui veulent systématiquement vendre de la fenêtre neuve au kilomètre, avec des profilés grossiers qui dénaturent l’harmonie initiale d’une façade ! Il y a heureusement des artisans formidables dans notre pays (menuisiers, ferronniers) qui sauront restituer la beauté d’une belle « croisée », comme on disait dans le temps ! La quête excessive de l’isolation thermique aboutit ces dernières années à une hécatombe de fenêtres remarquables des XVlle, XVllle et XlXe siècles, alors qu’elles avaient survécu à des siècles d’histoire mouvementés ! C’est d’une tristesse infinie et il nous faut résister ! Et je ne parle pas des ravages du plastique : une fenêtre en PVC est à une belle façade ce que l’éolienne est à un paysage ! Pour toutes ces raisons, je suis très heureux de remettre en 2019 le Prix VMF – Cabinet Saulais – « Fenêtres anciennes ».