Joyau de l’architecture française et haut lieu de l’histoire du Poitou, le château de Saint-Loup constitue, avec ses jardins, un ensemble historique de tout premier ordre. Il fut construit au 17ème siècle selon un plan en H réalisé en l’honneur d’Henri IV. Depuis 1992, son propriétaire, Charles-Henri de Bartillat entreprend de grands travaux de restauration. 

Le pigeonnier, classé Monument historique, est un élément important des jardins de Saint-Loup. Il appartient à un grand ensemble de communs démontrant la richesse de ses puissants seigneurs dont l’un d’entre eux aurait inspiré Charles Perrault pour son personnage du marquis de Carabas. Les communs sont constitués d’un pigeonnier, d’une orangerie, d’une glacière et d’une ferme appelée « ménagerie ». Les verger et potager ont été restitués et abritent des collections d’espèces rares cultivées comme au 18ème siècle.

Le pigeonnier était dans un état sanitaire inquiétant : la toiture avait été détuite par les tempêtes successives de 1999 et 2010 et les parties hautes des murs en pierre avaient souffert du gel. Il a donc fallu restituer la charpente selon la typologie du 17ème siècle et la couverture en tuiles plutôt qu’en ardoises. Cette gigantesque charpente a été réalisée chez des artisans locaux dans leurs ateliers.Les travaux de restauration vont se poursuivre sur la « ménagerie » qui n’a plus de toiture.