UNE BASTIDE PROVENÇALE EN ARDÈCHE DU NORD

Le château de la Rivoire a été construit entre 1728 et 1740 par le marquis de la Rivoire. Receveur général des finances à Marseille, ce dernier a voulu édifier en Ardèche du Nord une bastide provençale qui surprend les visiteurs par son architecture, singulière dans cette région du Haut Vivarais, et la couleur ocre de ses façades rappelant les maisons en pierre de bibemus provençales. L’ensemble constitué par le château, les communs, la glacière, le pigeonnier, la maison du jardinier et les conciergeries n’a connu que fort peu de modifications depuis le XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, un chauffage central est installé et deux ailes sont adjointes.

UN AUTHENTIQUE CHATEAU DU XVIIIe siecle

Difficilement visible depuis la voie publique, n’ayant appartenu qu’à quatre familles depuis sa construction, le château a traversé les siècles sans avoir été le théâtre d’évènements politiques ou sociaux majeurs. Il ne s’est rien passé d’exceptionnel au Château de la Rivoire depuis sa construction… Une occupation par les gardes nationaux pendant la Révolution sans aucun dommage intérieur, la destruction tellement banale des archives du château au même moment, une activité de résistance dans les communs au cours de la dernière guerre n’ont en rien endommagé cet édifice. Sans doute est-ce la raison pour laquelle le château est resté dans un état de conservation exceptionnelle. Mais les fuites dans la toiture au cours des dernières années ont pu mettre à mal le plafond de la chapelle et du grand escalier.

LE CHATEAU CONFRONTE A D’IMPORTANTES RESTAURATIONS

Depuis une dizaine d’années les propriétaires mènent d’importantes campagnes de restauration des toitures. Trois phases majeures viennent de s’achever sur le bâtiment principal du château. Actuellement se déroule une 4ème phase sur les Communs Nord et la Maison du jardinier.

L’actuelle propriétaire propose de nombreuses activités culturelles dont notamment un festival de musique et de danse avec des artistes internationaux (musique classique, jazz et jazz manouche, musique klezmer, musique orientale et libanaise, swing, flamenco, tango…).