Mes contreparties

PRéSENTATION DU LIEU

Le château de Goudourville, inscrit Monument Historique, est situé dans le Tarn et Garonne, à 1h de Toulouse et 1h30 de Bordeaux.

Avant l’an Mil, sur l’emplacement actuel du château, se trouvait un monastère. En 1081, la famille Gasques acquiert ce domaine et y construit une forteresse. Avec la création d’une place forte anglaise à Valence d’Agen, le château de Goudourville devient important en raison de sa situation stratégique sur les « Marches » (ou frontières) du Royaume de France. Ainsi, les propriétaires obtenaient le titre de Marquis ou «défenseur des Marches». 

En 1211, Simon de Montfort assiège en vain Goudourville. Le château appartient aux Gasques jusqu’à la fin du XIVème siècle.

Salle des Gardes

Salle des Gardes médiévale

En 1480, Catherine de Durfort épouse Antoine 1er de Lustrac, Marquis de Fronsac et lui apporte en dot la baronnie de Goudourville. Le château-fort est alors transformé en une demeure plus confortable, avec un large escalier à vis de 100 marches, des fenêtres à meneaux dotées de vitraux, et de belles cheminées.

Escalier Renaissance dit de Lustrac

Escalier Renaissance dit de Lustrac

En 1544, Marguerite de Lustrac épouse Jacques d’Albon de Saint-André, Maréchal de France et favori du roi Henri II. Le couple acquiert une richesse considérable avec de nombreux domaines ; le château de Goudourville connaît une période de fastes. Marguerite de Lustrac épouse en secondes noces Geoffroy de Caumont, un compagnon de jeunesse du roi Henri IV. Ce dernier loge au château de Goudourville à la suite de la bataille de Coutras pour y retrouver une de ses favorites, Diane d’Andoins.

Chambre Diane D'andoins

Chambre Diane d’Andoins

Durant la Fronde contre Louis XIV, les troupes royales du comte d’Harcourt prennent le commandement du château de Goudourville en 1652. Les soldats saccagent le château. En 1745, le château en ruine est vendu à Louis de Berdolle, capitoul de Toulouse, qui le transforme dans le goût du XVIIIe siècle. 

S’en suivent d’autres aventures, successions et cessions…

NATURE DES TRAVAUX

Stop aux entrées d’eau qui mettent en péril l’escalier Renaissance et la Salle des Gardes médiévale !

Le Château de Goudourville est aujourd’hui en péril. Les infiltrations répétées fragilisent la voute et le pied de gerbe en haut de l’escalier ; des entrées d’eau sont apparues dans la salle des gardes entrainant algues vertes, érosion importante des pierres, dégradation des joints qui laissent des ouvertures pour la végétation.

Entrée d’eau dans la salle des Gardes

Apparition d’algues vertes sur les murs

En 20 ans, la toiture a déjà été refaite deux fois ainsi que l’étanchéité de la plate-forme au-dessus de l’escalier. Ces travaux très lourds financièrement ont oblitéré la mise en place d’une évacuation efficace des eaux pluviales.

Travaux de toiture déjà effectués

Travaux de toiture 2000

Réfection complète de la toiture

Aujourd’hui, les pluies très intenses sur des périodes courtes accélèrent la dégradation des pierres. Le pied de gerbe qui soutient l’escalier risque de se briser, ce qui entrainerait un effondrement de l’escalier par le haut. 

Entrées d’eau dans l’escalier Renaissance

Pied de gerbe très dégradé par l’eau

Dans la Salle des gardes, les entrées d’eau abiment les murs intérieurs ; à l’extérieur, les façades lessivées ne sont plus étanches.

Evitons la dégradation complète du pied de gerbe de l’escalier central, les risques d’écroulement de la tour d’escalier et les entrées d’eau dans la Salle des Gardes !

Façade noircie et dégradée par l’eau

Les travaux de mise hors d’eau du château sont devenus urgents et démarreront au plus tôt en 2020. 

La collecte permettra de :

  • Installer les échafaudages sur la tour d’escalier et la façade de la salle des gardes,
  • Mettre en place des chéneaux sur la toiture, installer une gouttière et un système d’évacuation des eaux pluviales,
  • Assurer l’étanchéité de la plate-forme au-dessus de la tour d’escalier, des gargouilles et de la coursive, changer les pierres érodées/fracturées des façades, rejointer les créneaux et les pierres,
  • Changer le pied de gerbe de l’escalier Renaissance et conforter la voute afin d’éviter tout risque d’écroulement de la plate-forme et de l’escalier.

Votre don fera l’objet d’une défiscalisation de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises ainsi que de contreparties : remerciement nominatif sur Facebook, votre nom sur un tableau de donateurs installé au château, une soirée privée avec visite guidée, un arbre à votre nom, une nuitée au château, la mise à disposition du château durant une journée pour organiser un événement personnel ou pour votre entreprise…

QUI SOMMES-NOUS ?

Amoureux des vieilles pierres, une partie de notre famille est originaire de Moissac et de l’Agenais ; une autre de Toulouse … Aussi, acheter le château de Goudourville est un retour à nos racines.

En même temps, nous avons parfois le sentiment que c’est le château qui nous a appelés pour accomplir une double mission : celle de le restaurer, veiller sur lui, remettre en lumière son histoire et son âme et celle de contribuer au développement de la région, comme le château a dû le faire par le passé.

Après avoir mené d’importants travaux durant 20 ans pour maintenir et garder le château ouvert, notre objectif est de sauver l’escalier Renaissance : c’est l’escalier principal du château qui permet de relier l’aide médiévale à l’aile XVIIIè siècle. Si celui-ci s’effondrait, il ne serait plus possible d’accueillir des hôtes et des visiteurs.

VOCATION DU SITE

Aujourd’hui, le Château de Goudourville accueille des évènements familiaux : séjour de vacances, retrouvailles en famille ou entre amis, anniversaire, mariages… Cela permet à des groupes français, anglais, américains, australiens, néo-zélandais, russes … de découvrir la France, son histoire et son bel art de vivre. Il y a aussi des séminaires ou événements d’entreprises.

Le Château est ouvert à des visites historiques afin de faire connaitre la richesse de l’histoire de l’Agenais et de la France à partir du Vème siècle jusqu’à nos jours. Le nom de Goudourville ne provient-il pas de Gothorum Villa ou « domaine des Goths » en mémoire des wisigoths qui vivaient là jusqu’en 508 ?

Il y a aussi des week-ends portes ouvertes. Lors de la 1ère édition de la Nuit des Châteaux en France, en 2019, Goudourville a organisé une « Fenêtre sur le Siècle des Lumières ». Au programme : visites guidées avec la propriétaire, musique du XVIIIème siècle, calligraphie et conférences par un descendant des châtelains du XVIIIè siècle, le tout en costumes d’époque !

Ces activités ont une triple vocation : couvrir l’entretien du bâtiment, partager ce château autant que possible et contribuer à l’économie locale. Selon une étude menée par le Ministère, 1€ dépensé en hébergement génère 7€ de dépenses à l’extérieur. Or le département du Tarn et Garonne a besoin de toutes les initiatives économiques et touristiques pour soutenir son développement.

Au château, d’autres activités sont à l’étude :

  • Ouverture aux enfants pour des journées Patrimoine et Environnement, en coordination avec le Département,
  • Mise en place d’expositions / moments de rencontre autour d’une époque, d’un thème, avec une approche ludique,
  • Des études avec des historiens, historiens de l’art, archéologues pour offrir plus de contenus et d’animations dans la région
  • Et peut-être un jour, un film traçant une fiction historique, sait-on jamais…

Les projets ne manquent pas mais il nous faut faire face au quotidien aux lourdes charges de ce type de bâtiment.

MESSAGE DES PROPRIéTAIRES

« Votre soutien, quel que soit votre don, sera une aide sans laquelle les travaux ne seraient pas possibles ainsi qu’un immense message de solidarité. Il nous apportera le réconfort d’être encouragé dans notre rôle de protecteur de ce domaine. » Contactez les propriétaires.

Réseaux sociaux

Mes contreparties