LE CABINET D’ARMES – DE LA MÈCHE AU SILEX

Près de 600 photographies originales de Philippe Abergel restituent les splendeurs de ces objets parfois fort convoités, que les rois conservaient jalousement en leur « cabinets d’armes », objets de tous leurs soins. Il n’y a pas plus belle collection pour illustrer ce que la chasse a apporté aux arts décoratifs et à l’art de vivre dans l’ancienne Europe.

Auteur: JEAN-PIERRE REVERSEAU, conservateur général du Patrimoine, ancien responsable des collections d’armes du musée de l’Armée.

(Préface de Claude d’Antenaise, conservateur du musée de la Chasse et de la nature; post-face du général d’Anodoque de Sériège, directeur du musée de l’Armée).

Catégories : ,

« Ces armes insoumises à leur fonction s’unissent en une subtile féérie ! ». Ainsi André Malraux rendit-il hommage au collectionneur qu’avait été François Sommer le 2 avril 1973 alors qu’ouvrait au public le musée de la Chasse et de la nature. Sommer avait disparu trois mois plus tôt laissant à la Fondation qui porte son nom le plus bel ensemble européen d’armes de chasse. Du XVIe au XXe siècle, cet ensemble réunit autant d’armes blanches que d’armes à feu. Ce sont celles-ci que passe en revue cet ouvrage aussi précieux qu’érudit. A mèche, à rouet, à silex, à « système », c’est-à-dire, dès le siècle des Lumières, à air comprimé (« à vent » disait-on), des fusil et des carabines de France, d’Allemagne, d’Italie, d’Angleterre ou d’Espagne déploient leurs étincelants décors d’acier niellé ou damasquiné, de marquèterie d’ivoire ou de nacre… Ce ne sont plus des instruments de mort, ce sont des objets d’art.

Près de 600 photographies originales de Philippe Abergel restituent les splendeurs de ces merveilles parfois fort convoitées, que les rois conservaient jalousement en leur « cabinets d’armes », objets de tous leurs soins. Il n’y a pas plus belle collection pour illustrer ce que la chasse a apporté aux arts décoratifs et à l’art de vivre dans l’ancienne Europe.

Ouvrage coédité avec la Fondation François Sommer.

DESCRIPTIF

  • 288 pages ;
  • près de 600 photos en couleurs ;
  • reliure sous jaquette ;
  • format : 24 x 26 cm ;
  • disponible dès maintenant
  • prix public : 49 € TTC.

Montant

49,00