WILLIAM PESSON, DIRECTEUR DU GROUPE D’ARCHITECTURE ARCAS, EST L’UN DE NOS NOUVEAUX MÉCÈNES ! DÈS 2020, IL REMETTRA LE PRIX VMF-ARCAS : PATRIMOINE DU XXÈME SIÈCLE.

Pourquoi avoir choisi de devenir mécène aux VMF ?

Grâce à la proximité de pensée de nos deux entités et à l’action menée par les VMF que j’ai pu découvrir lors de la Commission du Label Patrimoine Historique des VMF dont je fais partie.
A l’agence, nous avions l’idée d’un prix et l’expertise, le savoir-faire et le réseau des VMF y répondaient parfaitement. L’idée de transmission et de valorisation du patrimoine ainsi que celle de conservation des édifices passent par la qualité de leur restauration dans leur ensemble. Il est aujourd’hui difficile pour un propriétaire, par manque de conseils et parfois de compétences des entreprises qui effectuent les travaux, de restituer les épis de faitage, la qualité des toitures, les rives, etc. Notre prix pourrait les aider à le financer. Qui plus est, il existe une grande sensibilité et sensibilisation à la restauration patrimoniale des édifices les plus anciens, mais ce n’est pas encore le cas pour les architectures du XXème siècle qui sont pourtant les plus nombreuses, et parfois même grandement menacées.

Quel message voudriez-vous faire passer aux propriétaires afin qu’ils postulent à votre prix ?

Le patrimoine, notamment celui lié à l’habitat, est fondamental pour la préservation de l’histoire, des savoir-faire et des paysages. L’architecture balnéaire, l’art nouveau, l’art déco sont le cœur de cible de notre nouveau prix. Il veut aider les propriétaires à conserver toutes les qualités de leur patrimoine, dans lequel chaque élément a été conçu spécifiquement pour son emplacement, loin de la standardisation et de la banalisation des détails qui peuvent prévaloir aujourd’hui. Il n’y a pas de patrimoine trop petit selon nous.

Quelle est votre relation au patrimoine ?

Architecte et historien de l’art, je suis très sensible, comme l’est aussi notre président Maurice Culot, à la défense du patrimoine urbain, construit et végétal. Nous avons notamment réalisé plusieurs restaurations d’hôtels particuliers ou ambassades. Aujourd’hui, nous développons encore nos compétences grâce à celles d’un architecte du patrimoine qui nous apporte son savoir-faire technique. Le patrimoine est notre quotidien, l’un de nos premiers objectifs est de le sauvegarder.