Lieux : Lozère

Dans le cadre de leurs promenades annuelles, les adhérents des VMF 81 ont choisi de partir en Lozère, sur les pas d’Urbain V, emmenés par Thierry Sabin, délégué départemental des VMF 81, sur une idée de Thierry de Mauléon.

Guillaume Grimoard (1310-1370) fut pape à Avignon et à Rome sous le nom d’Urbain V. Né en Lozère, il fut également évêque de Mende.

Accueillis par Françoise Planche, Déléguée VMF de la Lozère, et Alix de Feydau, la propriétaire, nous avons entamé notre séjour par la visite du château-forteresse de Saint-Saturnin, où serait née la grand-mère de Guillaume Grimoard. Aujourd’hui, ses descendants s’attachent avec passion et patience à relever les ruines ce château du XIIIème siècle, remanié au fil des siècles.

Après des études de droit, Guillaume Grimoard entra au monastère bénédictin de St Sauveur de Chirac, devenu aujourd’hui Le Monastier, où nous avons découvert l’église, agréablement présentée par Didier Dastarac : elle est le seul vestige de ce prieuré fondé au IXème siècle.

Le futur pape naquit au château de Grizac. Construit par le père du pontife, il appartient aujourd’hui encore à sa famille : le marquis de Laubespin, comme il nous l’a si bien exposé, a pu sauver ce château de la ruine après de longues années d’abandon.

Devenu pape, Urbain V garda toujours un grand attachement à son Gévaudan natal, et eut à cœur de le favoriser. Il fit construire, entre autres, les églises collégiales de Quézac en 1365 et Bedouès en 1363. C’est dans cette collégiale qu’il fut baptisé ; il la fit plus tard fortifier pour y accueillir le tombeau de ses parents.

À Mende, dont il s’était attribué l’évêché, il fit construire l’actuelle cathédrale qui fut par la suite détruite, mais reconstruite à l’identique. Nous y avons admiré huit magnifiques tapisseries d’Aubusson retraçant la vie de la Vierge, ainsi qu’un portrait du pape exécuté peu de temps après sa mort, et retrouvé fortuitement dans un débarras il y a quelques années.

Après la visite du vieux Mende, nous avons pu nous rendre au château de Bahours, ancienne résidence des évêques de la ville. Son propriétaire actuel, Monsieur Duckert, nous a parfaitement précisé l’historique de ce château bien spécifique du vocabulaire architectural historique local.

Notre séjour se termina par la visite des jolies petites citées de Quézac et Sainte-Énimie, avant un retour par les magnifiques Gorges du Tarn.

Ces paysages grandioses, parfois sauvages, ces lieux chargés d’histoire – que nous avons parcourus avec délectation – font aussi le bonheur des randonneurs : c’est pour eux qu’a été conçu le chemin Urbain V qui  leur permet, sur 329 km de GR, de mêler sport, histoire, patrimoine…