Emmenés par Sylvie Cazier (comité VMF Drôme) qui avait préparé le voyage  et par Huguette Fleuriot (Déléguée VMF Drôme), 45 adhérents se sont retrouvés le mercredi 18 septembre au château de Sorbs, dans l’Hérault. Accueillis par Olivier Icard, propriétaire et délégué VMF de l’Hérault, ils ont pu découvrir un château édifié entre la fin du XVIème siècle et le début du XVIIème siècle et situé dans le Causse du Larzac, région aride, fief des Templiers et des Hospitaliers depuis le XIIème siècle.

Il s’agissait d’une co-seigneurerie entre le seigneur de Vissec et l’évêque. La justice y était rendue, qu’elle soit basse, moyenne ou haute, dans les différentes tours du château. Une croix en pierre exceptionnelle a été érigée à côté du château à la fin du règne de Louis XIV.

En fin de matinée, le convoi quitte l’Hérault pour un déjeuner au restaurant Lepaouzadou en Aveyron. Puis, il se dirige vers Bessodes le Vieux, où Françoise-Marguerite de Barrau, propriétaire et déléguée VMF de l’Aveyron, accueille le groupe dans son château de Bessodes le Viehl. Du XIIème siècle, il reste la tour de guet où résidait le seigneur de Bessodes. Le site évolue au Moyen Âge, il devient une maison forte et un domaine agricole, ce qu’il est toujours aujourd’hui. Le dernier descendant des seigneurs de Bessodes s’éteint en 1993 et le domaine passe dans la famille de Barrau dont les origines rouergattes datent du XVème siècle.

La visite se poursuit aux Bories de Prévinquières, un ensemble de fermes édifiées au XVème siècle à partir d’une ancienne une maison forte. Prévinquières signifiait « Champ de la victoire » dans la Rome antique.

Le lendemain, rendez-vous au château de Bournazel, propriété de Martine Harlin. Seul château renaissance de l’Aveyron, il a été construit en 1540 sur l’emplacement d’un logis médiéval par Jean de Buisson, financier et homme de guerre du roi François Ier. La campagne d’Italie à laquelle participa Jean de Buisson et l’influence de l’Évêque de Rodez, Georges d’Armagnac, ont marqué la conception du château. De splendides jardins à la française conçus à la même époque entourent l’édifice.

À 14h, au village de Sauveterre, Christophe Evrard, spécialiste de l’histoire des Bastides du Rouergue, nous fait remonter le temps avec la construction au XIIIème siècle de ces «Bastides», places carrées bordées d’arcades et permettant de recevoir foires et marchés, en particulier dans le sud-ouest. Construite en 1281, celle de Sauveterre possède quatre portes rectangulaires. Cette organisation et les métiers qui vont s’y développer vont assurer la prospérité de la cité pendant plusieurs siècles.

L’après-midi se poursuit vers le village de Boussac et l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, église fortifiée construite  au XVème siècle.

En fin de journée, Joseph et Isabelle de Rodat nous reçoivent au château d’Olemps près de Rodez.

Édifié à la fin du XVIème siècle par Hugues Caulet, il est de style Louis XIII. Le mélange de grès rouge, de calcaire blanc et d’ardoise assure un jeu polychromique unique dans la région. Très endetté auprès des Jésuites, Hugues Caulet perdit son château et ses biens assez vite au profit de l’ordre religieux.

Le vendredi 20 septembre est consacré à la visite de Rodez, de la cathédrale Notre-Dame et du musée Soulages, artiste incontournable de la scène internationale qui fête ses 100 ans en décembre 2019.

Le séjour se termine au château des Bourines, à Bertholène. Monsieur Dauty, le propriétaire, nous y accueille et nous fait partager avec passion l’histoire de cette grange fortifiée monastique. Le donjon du XIIIème siècle était une tour permettant de stocker du grain. Le cardinal Georges d’Armagnac en fit sa résidence au XVIème siècle.

Enfin, après la traditionnelle photo de groupe, le séjour se termine. La météo favorable nous a permis, pendant trois jours, de profiter de tous ces édifices, châteaux, granges, églises, patrimoine du Rouergue qui témoigne d’une riche histoire entre clergé, seigneurs et paysans.

Un grand merci aux organisateurs et propriétaires qui nous ont reçus et qui nous ont fait partager leur passion.