Le pique-nique annuel a réuni près de 50 adhérents et leurs invités au château de Crépol à l’invitation de Rudy Chaix et Géraldine Berger.

Après les présentations par Huguette Fleuriot, Déléguée VMF du département, les convives ont pu découvrir les lieux et l’histoire originale du site.

Situé au nord du département, le château actuel est à l’origine un pavillon de chasse d’époque Louis XIII construit entre 1619 et 1622 par la famille de Clermont-Chaste. Charles de Clermont-Chaste, le commanditaire, était Marquis de Chaste et Charpey, maréchal de camp, Sénéchal du Puy et Bailli de Velay.

Le bâtiment, comme on peut le voir sur la photo est un bâtiment massif, de plan rectangulaire et à l’architecture classique. Ses façades sont rythmées de larges ouvertures symétriques surmontées d’un fronton triangulaire armoirié au nord.

La cour d’honneur est bordée d’un côté par le château, de l’autre par un porche d’entrée surmonté d’un lanternon comportant une salle de garde et flanqué de dépendances où se trouvent maison de gardien, écurie, sellerie, forge, garage, grange…

En 1715, le château entra dans la famille du comte de Marcieu. Dans cette famille, Louis Eme de Marcieu – gouverneur de Valence puis de Grenoble, commandant la province de Dauphiné, lieutenant général du Roi – arrêta avec ses troupes le célèbre contrebandier Mandrin en 1755.

Le château a été inhabité de 1753 à 1864, pendant 111 ans. Gaston Eme, septième Marquis de Marcieu s’y installe en 1864 et son épouse y résida jusqu’en 1925 en réaménageant le château.

Rudy Chaix, le nouveau propriétaire depuis 2010  a présenté cette longue histoire avec passion devant un auditoire conquis en insistant sur la volonté qu’il avait avec son épouse de restituer l’esprit des différentes époques que la propriété avait traversées du XVIIème, jusqu’à la fin du XIXème siècles.

Puis à l’invitation de Pierre Dussert de Rougemont, ceux qui le pouvaient sont partis pour une autre histoire au château de Charmes.