Au cours de cette journée, nous nous sommes pro- menés dans le sud de la Vendée. Le ciel est resté ensoleillé et les 85 participants ont apprécié la visite des cinq sites :

  • Eglise Notre Dame de Fontenay-le-Comte
  • Château du Mazeau à Saint-Michel-le-Cloucq
  • Château de Faymoreau
  • Château de Bourneau
  • Château de la Rivière à Mouzeuil-Saint-Martin

Eglise Notre-Dame de Fontenay-le-Comte

M. Louis Cazaubon, membre des Amis du Patrimoine Religieux de la Paroisse Saint Hilaire de Fontenay le Comte, nous explique la genèse de cette église. L’édifice actuel date en majeure partie de 1423, construit en style gothique flamboyant. La crypte du XIe siècle, atteste de la présence dès cette époque d’une église romane sur l’emplacement de l’actuel édifice. Lors des guerres de religion du XVIe siècle, notamment à la suite de huit sièges de la ville par les Catholiques ou les Protestants, le bâtiment est forte- ment endommagé, et ne subsistent que les murs, deux piliers et le clocher. La flèche de ce dernier est restaurée en 1700. Elle culmine à 82 mètres. Pendant la Révolution, l’édifice est devenu « temple de l’Être suprême ». Les voûtes en pierre ne furent restaurées qu’au XIXe siècle. L’église est dotée d’un retable en pierre et marbre de 1681 et d’une chaire en noyer de 1784. A l’issue de la visite l’organiste titulaire nous accompagne par quelques morceaux d’orgue.

Château du Mazeau à Saint-Michel-le-Cloucq

M. et Mme. Arthur Dauchez, propriétaires, nous y accueillent. Le château fut reconstruit par Charles de Suyrot vers 1830 avec parc paysager, chapelle, poterne, pigeonnier. Deux tours et un belvédère aujourd’hui disparus le complétaient. Sa façade actuelle est d’une sobriété classique avec, au centre, un fronton triangulaire porté par quatre pilastres dont la base s’établit au 1er étage.

Henry Suyrot acquiert la propriété vers 1680. Devenu bien national à la Révolution, le domaine fut racheté peu après par la famille de Suyrot.

Château de Faymoreau

Situé à l’extrême sud-est de la Vendée, le château de Faymoreau (anciennement Fief Moreau), propriété de M. et Mme. Charles de Certaines, est entouré d’un grand parc. Des tables sont dressées devant l’orangerie pour notre pique-nique.

Depuis l’an 1003 jusqu’au milieu du XIIIe siècle, les terres de Faymoreau appartiennent aux plus grands seigneurs du Poitou : les familles Chabot, Lusignan puis Parthenay- l’Archevêque. En 1251, Gognore l’Archevêque en fait don à Guillaume Fort.

En 1330, la seigneurie devient propriété de la famille du Puy du Fou suite au mariage de Catherine Fort avec Jean du Puy du Fou et y restera pendant trois siècles. Plusieurs propriétaires suivront : Grignon, Panou, de Certaines.

Château de Bourneau

La façade principale forme un L. Elle est inspirée par le château d’Azay-le-Rideau, dans un style Renaissance. Les Puy du Fou en ont été les seigneurs parmi d’autres.

Abandonné à la Révolution, il fut totalement reconstruit, par Edmond Möller, dans un nouveau style en 1863 sur les plans de l’architecte de la ville, Arsène Charrier.

Un chantier qui a duré deux ans. Seules, les fondations d’une tour carrée médiévale laissent deviner qu’un autre château se trouvait là.

À l’occasion de notre visite, ses nouveaux propriétaires, M. et Mme Jean-Baptiste Gois, reçoivent des mains de la Déléguée le prix VMF Vendée pour la consolidation d’une cheminée qui menace de s’effondrer et de traverser le toit et les étages.

Château de la Rivière à Mouzeuil-SAint-Martin

Denis Charpentier, son propriétaire, nous indique que le château actuel a été reconstruit en 1860 par Louis Venant Bailly de la Falaise, descendants de de Loynes de la Coudraye – dont plusieurs membres furent gouverneur de Fontenay. Le roi Henri IV y séjourna lors du siège de Fontenay-le-Comte, en 1587.

Nous parcourons ensuite le parc dessiné par notre hôte.

La journée se termine par un rafraîchissement devant la partie la plus ancienne qui date du XVe siècle.