Cette année, notre sortie ardéchoise d’été amenait nos adhérents dans la région de Lamastre/Arlebosc et elle a coïncidé bien malgré nous avec le pic de la deuxième canicule estivale.
Heureusement, l’altitude nous a évité la chaleur étouffante de la vallée et tous ont supporté vaillamment les degrés excédentaires !!

Nous étions près de 80 dont 10 grands enfants.

La visite du château de Maisonseule s’est faite en deux groupes alternés, guidées par M. Franck, gestionnaire de la demeure et féru de son histoire.

Au départ un donjon, dit de Saint-Louis a été construit en bel appareil au XIIIème siècle. Au siècle suivant, une enceinte avec des tours semi-circulaires lui sera adjointe, englobant le donjon.
Cette enceinte est couronnée de mâchicoulis et d’un chemin de ronde. Après deux siècles difficiles, la demeure est acquise en 1990 par Yves Lecoq qui l’a restaurée admirablement :

De nombreux murs ont été remontés, les échauguettes reconstituées, les hourds du chemin de ronde également et l’effet extérieur est remarquable. L’intérieur a été tout aussi soigné, avec mise en place d’un beau mobilier médiéval, Renaissance et Louis XIII. Certaines peintures fort anciennes ont été remises à jour avec des couleurs chatoyantes. Les blasons des différentes familles propriétaires (Sahune, Gruterie, Grollier, Maisonseule) et alliées forment une belle frise sous la poutraison de la grande salle.
Pendant la visite du premier groupe, le deuxième devisait agréablement sous les immenses tilleuls centenaires où étaient servis café et eaux diverses.

Puis, nous avons gagné Désaignes où nous attendait un excellent déjeuner servi par l’Auberge de la Fontaine dans la grande salle de l’Espace culturel, encore fraîche.

L’après-midi immédiat était consacré à la visite du village médiéval, guidée par trois membres des « Amis du Vieux Désaignes ».

Ils nous ont fait cheminer dans des ruelles tortueuses, avec échoppes, belles fenêtres à meneaux, linteaux de portes en accolade ; l’église avec ses beaux vitraux réalisés par l’atelier Thomas, maître-verriers à Valence, le temple, enfin le château, comportant quelques belles salles, des cheminées intéressantes, et aussi une pièce où sont exposés des instruments agricoles anciens. Une autre abrite une exposition permanente très pédagogique sur les deux guerres mondiales, le rôle des Ardéchois et notamment certains, promus par Israël »Justes parmi les Nations » à la suite de leur rôle autant discret que remarquable.

Avec un peu de retard, dû en grande partie à la chaleur, nous avons gagné ensuite Arlebosc pour y être accueillis dans leur château par M. et Mme de Chazotte.

Ils nous attendaient avec force boissons bien fraîches. Cela nous a permis de mieux écouter l’exposé historique et familial du maître des lieux qui nous expliquait aussi la construction de l’édifice : grosse maison forte au départ, construite vers 1610, avec un grand corps de logis cubique très sobre, cantonné de quatre tourelles en encorbellement, une grosse tour plate rajoutée au XIXème siècle sur la façade ouest.

Puis, Mme de Chazotte nous faisait visiter les principales pièces, présentant les plus beaux objets, tableaux, meubles.
Notamment, la vitrine bien émouvante de Jean Racine qui contient une de ses paires de lunettes. Après ces deux découvertes, un goûter agrémenté de bugnes délicieuses permettait de bons échanges entre des adhérents heureux de se revoir lors de ces retrouvailles d’été et tous ont pu repartir vers 18h30 après cette journée bien remplie.