Château de Ratilly

Nous avons commencé notre journée par la découverte du château fort de Ratilly, XIIIème.

Nous avons été accueillis par un membre de la famille qui est propriétaire des lieux depuis 1950. Tout en faisant le tour du château, il nous a fourni des explications très intéressantes à la fois sur l’histoire des différents occupants, ainsi que sur l’architecture qui a évolué au fil du temps.

Actuellement, deux lézardes apparues sur deux tours à l’arrière du château sont dues à la sécheresse des couches géologiques argileuses sous-jacentes.

Ensuite, nous sommes entrés dans la cour intérieure du château, et notre guide nous a invités à assister à une démonstration de tournage d’une poterie.

Nous avons particulièrement apprécié les développements sur la cuisson des pièces, avec toutes les précautions à prendre pour contrôler la durée, afin que la couleur soit réussie, et pour éviter les chocs thermiques, ainsi que les déformations de la terre.

Nous avons pu visiter au premier étage le magasin et les pièces anciennes, ainsi qu’une exposition temporaire de peinture et de sculpture.

Château des Barres

Au château des Barres, Monsieur de Couëssin, qui a reçu le prix Vmf – Mollier 2018 pour la restauration de sa chapelle, nous a présenté les décors peints, leur signification, ainsi qu’un état des lieux et des travaux réalisés par une quinzaine de stagiaires, lesquels se poursuivront à la rentrée prochaine.

En raison de la chaleur, M. de Couëssin nous a proposé de pique-niquer dans sa salle à manger et il s’est joint à nous.

Saint-Sauveur-en-Puisaye, village natal de Colette

La visite de Saint-Sauveur-en-Puisaye a été un grand moment, car notre guide, qui connaissait parfaitement l’œuvre de Colette, nous a fait partager, pendant plus de deux heures, et en dépit de la chaleur (!), la véritable passion qu’elle nourrit pour l’auteur.

Elle a retracé sa vie, évoqué son rejet par la population de Saint-Sauveur, ainsi que les difficultés rencontrées par sa famille. Nous avons visité l’école fréquentée par la jeune Colette, ainsi que sa maison, après avoir fait quelques haltes devant des maisons ayant appartenu à des personnes proches de Colette.

Un goûter clôturait la journée.