Monsieur Patrick Demouy, considéré comme le meilleur expert mondial sur le sujet et auteur de nombreux ouvrages de référence sur la cathédrale et la Monarchie française, a été notre guide pour la journée.

  • 9h30 : La basilique Saint-Remi.

Presque égale en taille à la cathédrale de Reims, elle résume de manière exceptionnelle l’histoire de la Royauté française. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, cette basilique romano-gothique a été construite au XIème siècle pour abriter la Sainte Ampoule ainsi que les reliques de Saint Remi, l’évêque qui baptisa Clovis vers 496.

  • 11h00 : Les Caves Taittinger.

Beaucoup de grandes marques de champagne font visiter leur cave à Reims. Mais la cave Taittinger elle est grande, belle et c’est un des rares domaines à toujours être une entreprise familiale, depuis 1932. Les moines de l’abbaye de Saint-Nicaise ont occupé les lieux à partir du XIIIème siècle, se servant des caves pour entreposer leur vin et pour passer d’un domaine à l’autre sans avoir peur des brigands.

  • 12h30 : Déjeuner au Café du Palais.

14h30 : Cathédrale Notre-Dame.

Cathédrale des Sacres, Notre-Dame de Reims est l’ancien sanctuaire de la Royauté française. Une première cathédrale fut édifiée au Vème siècle par l’évêque Nicaise sur d’anciens thermes gallo-romains. Cet édifice accueillit le baptême de Clovis (vers 496) consacré par l’évêque Remi. En 816, le fils de Charlemagne, Louis le Pieux choisit Reims pour y être sacré empereur. À partir d’Henri Ier (1027), Reims devient définitivement le lieu du sacre.

La Cathédrale souffrit plus des hommes que du temps.

Les révolutionnaires, paradoxalement, ne firent que peu de dégâts en comparaison de la Première Guerre mondiale (1914-1918) qui ravagea la Cathédrale. 25 années de travaux furent nécessaires pour rendre en 1938 à la cathédrale sa magnificence d’antan. Cet édifice frappe le visiteur par l’harmonie de ses proportions et la richesse de sa statuaire.

  • 16h00 : Visite du Palais du Tau.

C’est à son plan en forme de T (« tau » en grec) que le Palais doit son nom ; cette désignation est attestée dès 1131. En mémoire du baptême de Clovis par Saint Remi à Reims vers 496, l’usage s’instaure d’y sacrer les rois de France. C’est là que lesdits rois venaient manger et dormir lors de leur couronnement. Le Palais existe déjà au temps de la ville antique. Il est plusieurs fois modifié avant sa transformation en palais classique, entre 1671 et 1710, sous la direction de Jules Hardouin-Mansart.