L’Orne

  • 255-OrneTourisme
  • VMF255_Orne_Bocage-Pays-d-Ouche
  • VMF255_Orne_Haras-du-pin
  • VMF255_Orne_Patrimoine-religieux
  • VMF255_Orne_Bagnoles-de-l-Orne
  • VMF255_Orne_Debat
  • VMF255_Orne_Ecuelle

L’Orne

Magazine n°255 - mai 2014

Retrouvez dans le numéro 255 de la revue VMF de mai 2014 un dossier de 49 pages consacré au département de l’Orne, du bocage au pays d’Ouche.

Au sommaire : Manoirs et châteaux de l’Orne, les trésors du patrimoine religieux, le cheval en majesté au Haras du Pin et la cité thermale de Bagnoles-de-l’Orne.

À lire également dans ce numéro, toute l’actualité du patrimoine ainsi qu’une visite privée au château de Caumale, dans les Landes, et la découverte d’un objet, une écuelle à oreilles en argent du XVIIIe siècle.

Prix : 9,70 €

← Retour à la Boutique

Avis

Il n'y a pas encore d'avis, voulez-vous donner le votre ?

Soyez le premier à donner votre avis “L'Orne”

*

Editorial

L’Orne : du bocage au pays d’Ouche

« Le dernier dossier consacré par la revue VMF au département de l’Orne, en avril 2006, portait exclusivement sur le Perche, dont il prenait également en compte la partie située en Eure-et-Loir. Ce nouveau dossier vient donc, sinon réparer un oubli, du moins mettre en lumière le patrimoine de territoires peut-être moins clairement identifiés que leur voisin sur un plan touristique, comme le Domfrontais, sous-ensemble du Bocage normand, la plaine d’Argentan, le pays d’Alençon ou le pays d’Ouche.

On y découvre des châteaux, des manoirs de granit, de belles églises, d’anciennes forges, des haras, dont le prestigieux Haras du Pin, ou encore une ville thermale, Bagnoles-de-l’Orne, sorte d’enclos Belle Époque dans un département resté très rural. Marqué par le souvenir de la chouannerie, par les terribles souvenirs de la bataille de Normandie, l’Orne est un département attachant et discret, qui protège parfois trop ses trésors. Ils méritent pourtant d’être découverts et appréciés à la mesure de leur valeur. »

 

les Manoirs du bocage

Fiers gardiens du passé

S’il existe une forte concentration de manoirs dans le Perche, on trouve également un grand nombre d’anciens logis seigneuriaux dans le Domfrontais.

Ce premier article vous convie à la visite de trois d’entre eux : La Cousinière, à Saint-Brice, remarquable par ses précieuses boiseries ; La Guyardière avec son joli châtelet d’entrée qui témoigne de la vocation défensive du site, et La Chaslerie, bel ensemble manorial appelé localement « village »- tous deux situés à La Haute-Chapelle.

 

le Haras du Pin

A la gloire du cheval

Avec ses 950 haras, l’Orne est le paradis du cheval. Haut lieu de préservation du patrimoine équestre, le département compte parmi les meilleures terres d’élevage au monde.

Le Haras du Pin, qui fête en cette année 2014 son tricentenaire, est le plus ancien des haras nationaux français. A regarder ses majestueux bâtiments édifiés d’après les plans de Robert de Cotte, il mérite bien son surnom de « Versailles du cheval ».

Partez à la rencontre de ce lieu unique, héritier d’un prestigieux passé, qui cultive depuis toujours l’excellence. Il est à la fois un site grandiose et un conservatoire vivant de savoir-faire et de techniques.

 

 Le Champ-de-la-Pierre

Ode à la nature

VMF255_Orne_ChampPierre-Chat©CD
S’encadrant entre les bâtiment annexes, le château à pour origine un manoir médiéval. © Cécile Dégremont

Le Champ de la Pierre forme un ensemble exceptionnellement conservé, associant sur un même site diverses fonctions : maison de maître, jardin, parc, dépendances et bâtiment de forges.

Ménageant de vastes perspectives et des espaces intimes, son parc, agrémenté d’étangs, de gloriettes et de fabriques, reflète le goût du XVIIIe siècle pour les aménagements paysagers exaltant le « pittoresque » de la nature.

Contiguës avec le domaine, les forges, fondées au XVIe siècle servaient à fabriquer des clous, de la quincaillerie et de la serrurerie. Elles offrent l’occasion d’un retour sur l’histoire des forges dans ce très ancien foyer sidérurgique qu’est l’Orne.

 

PATRIMOINE religieuX

Des trésors à découvrir

Le patrimoine religieux, d’une grande richesse, est sans conteste le mieux partagé de l’Orne. Le maillage fin du réseau des églises, comme l’intérêt manifesté par les habitants pour ces édifices et leur mobilier, en font une composante essentielle de l’identité de chaque territoire.

Plongez-vous dans ce cahier photographique de 6 pages qui illustre, époque après époque, les réalisations les plus significatives en matière d’architecture religieuse.

 

Médavy et Le Repas

Sauvés par la passion

Quoi de commun entre les châteaux du Repas et de Médavy, sinon que, héritiers d’ouvrages défensifs, ils sont tous les deux entourés d’eau ?

Proche d’Argentan, Médavy, ample, lumineux et largement ouvert, a la majesté du Grand Siècle et un air un peu martial. Situé sur la commune de Chênedouit, au nord du département, entre Flers et Falaise, Le Repas, édifié après les guerres de Religion, ordonne ses bâtiments de granit un peu sévères autour d’une cour.

Si différents, ces châteaux, au bord de la ruine il y a quelques années encore, ont repris vie grâce à l’opiniâtreté de leurs propriétaires. Retour sur ces deux aventures.

 

Le Bourg-Saint-Léonard

Demeure des Lumières

VMF255_Orne_BourgStLeonard©CD
Le château, ouvert à la visite, est doté de jolies boiseries et d’un mobilier Louis XV et Louis XVI. © Cécile Dégremont

En bordure de la route reliant Argentan au Haras du Pin, le château du Bourg-Saint-Léonard se présente au visiteur comme une maison raffinée et bucolique.

Édifiée sous Louis XV pour un ménage parisien, cette demeure se déploie entre une cour d’honneur à l’impeccable ordonnance et un vaste parc à l’anglaise, dont les perspectives ouvrent largement sur le bocage. Tandis qu’à l’intérieur, elle a par miracle conservé l’ensemble de son mobilier et de son décor.

Légué en 1954 par Mme de Forceville à la commune, qui assume depuis la charge de ce patrimoine hors du commun, le Bourg-Saint-Léonard offre un témoignage étonnamment vivant de l’art de vivre du XVIIIe siècle.

 

Au château de Sassy

Une bibliothèque d’exception

Si on connaît le château de Sassy pour son architecture de belle facture, en parfaite harmonie avec ses jardins en terrasses, sait-on qu’il abrite une des plus importantes bibliothèques privées de France ?

Riche de 30 000 volumes, dont les plus anciens remontent au XVIe siècle, ce fonds a été patiemment rassemblé par le duc Pasquier, ministre de Louis Philippe, et par son neveu et héritier, le duc d’Audiffret-Pasquier, dont les descendants veillent avec attention sur cet ensemble.

 

Bagnoles-de-l’Orne

Les belles heures d’une ville d’eau

Bagnoles, dont les eaux sont réputées depuis le Moyen Âge pour leurs vertus thérapeutiques, ne se développa réellement qu’à partir du Second Empire, avec l’arrivée du chemin de fer. La station fut fréquentée par une prestigieuse clientèle jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Cette petite ville, étonnant îlot situé au cœur de la campagne ornaise, doit au thermalisme ses villas à l’architecture éclectique et ses quelques édifices Art déco, aujourd’hui protégés au titre des Monuments historiques.

 


carnet de voyage dans l’orne

Quelques sites et édifices à découvrir

Pour découvrir la promenade buissonnière préparée pour vous par la rédaction de la revue, cliquez sur l’image.

 

255-OrneTourisme

 

Visiter les sites évoqués dans le dossier orne

Informations pratiques et horaires d’ouverture

Retrouvez ici l’ensemble des informations pour préparer votre visite des édifices de l’Orne commentés dans notre dossier. Pour vous aider à les localiser dans le département, reportez-vous au plan ci-dessus.

 

Sites ouverts au public

Alençon
Basilique Notre-Dame
Place de la Magdeleine
Ouverte tlj de 9h à19h

Argentan
Église Saint-Germain
Ouverte à la visite uniquement depuis le 1er juin jusqu’au week-end des Journées du patrimoine
Renseignements auprès de l’office de tourisme     au 02 33 67 12 48

Aube
Forge d’Aube
Ouverture :
Du samedi 14 juin au dimanche 21 septembre :         tlj de 14h à 18h. Fermé le mardi.
Les mercredis de juin et septembre : de 14h à 16h
Possibilité de visites le reste de l’année du lundi     au vendredi entre 8h et 12h,
en appelant le 09 66 12 27 24

Bourg-Saint-Léonard (Le)
Château du Bourg-Saint-Léonard
Ouverture :
Du 1er mai 2014 au 30 juin 2014 : les week-ends    et jours fériés de 14h 30 à 16h 30
Du 1er juillet 2014 au 31 août 2014 : tlj de 14h 30     à 17h 30
Du 6 juin 2014 au 14 septembre 2014 : le week-   end de 14h 30 à 16h 30

Champ-de-la-Pierre (Le)
Forges du Champ-de-la-Pierre
Visite libre, sur demande
Téléphoner à Mme Marmion au 02 33 28 83 93

Champsecret
Forge de Varenne
Visites libres des extérieurs toute l’année
Visites guidées tous les mardis à 15h en juillet et août
Renseignements au 02 33 38 03 25

Domfront
Église Saint-Julien
Place du Commerce
Ouverte tlj de 10h à 18h

Église Notre-Dame-sur-l’Eau
Rue du Mont-Saint-Michel
Ouverte tlj de 9 h à 18 h

La Haute-Chapelle
Manoir de La Chaslerie
Visite extérieure gratuite et libre tout au long de l’année
Visite intérieure payante, par groupes et sur   rendez-vous du 1er juillet au 15 août, de 9 h à 12h  et de 14 h à 18 h
Des visites guidées sont organisées le dimanche après-midi des Journées du Patrimoine.
Renseignements au 06 12 96 01 34

Juvigny-sous-Andaine
Tour de Bonvouloir
Visite libre du site toute l’année (extérieurs). En saison : visite guidée le jeudi après-midi, sur réservation
Renseignements au 02 33 37 50 83

Lonlay-l’Abbaye
Abbaye Notre-Dame-de-Lonlay
Ouverte tlj de 8 h à 19 h

Médavy
Château de Médavy
Tél. : 02 33 35 05 09
www.chateau-medavy.com
Ouvert tlj du samedi 28 juin au dimanche 31 août de 14h à 19h.
Le site sera aussi ouvert à la visite pour les journées du patrimoine: les 20 et 21 septembre (de 14h à 19h)
Le parc, la chapelle et le colombier sont en visite libre.

Ménil-Gondouin
Église Saint-Victor
Ouverture :
Du 1er octobre au 30 avril : tlj de 15h à 17h (sauf en cas d’intempéries ou de grands froids)
Du 1er mai au 30 septembre : tlj de 15h à 18h
Visite guidée sur demande au 02 33 35 86 57

Pin-au-Haras (Le)
Haras national du Pin
Tél. : 02 33 36 68 68
www.haras-national-du-pin.com
Ouverture :
Petites vacances scolaires : de 10h à 12h et de 14h à 17h
Saison du 1er avril au 30 septembre : de 10h à 18h
En mars et octobre : Ouverture uniquement le week-end de 14h à 17h
Les « Jeudis du Pin » : présentation d’étalons et d’attelages en musique tous les jeudis du 29 mai (jeudi de l’Ascension) au 25 septembre 2014 à 15h

Saint-Christophe-le-Jajolet
Château de Sassy
Ouverture :
Du 15 juin au 15 septembre de 10h 30 à 12h 30 et de 14h à 18h
Du samedi de Pâques au 14 juin et du 16 au 30 septembre : les week-ends et fêtes, de 15h à 18h
Renseignements au 02 33 35 32 66

Saint-Sulpice-sur-Risle
Musée de la manufacture Bohin
Tél. : 02 33 24 89 38
www.lamanufacturebohin.fr
Ouvert tlj de 10h à 18h. Fermé le lundi

Sées
Cathédrale Notre-Dame
Place du Général-de-Gaulle
Ouvert tlj de 9h à 18h. Fermée le dimanche

 

Sites ouverts occasionnellement au public

Champ-de-la-Pierre (Le)
Jardin du château de Champ-de-la-Pierre
Ouvert du 14 juillet au 30 septembre de 10 h à 12 h et de 14h 30 à 18h 30
Renseignements au 02 33 27 21 70

Haute-Chapelle (La)
Manoir de La Guyardière
Extérieurs ouverts au public toute l’année

Saint-Brice
Manoir de La Cousinière
Visites sur rendez-vous uniquement
Renseignements au 02 33 66 33 24


Pour préparer votre circuit dans l’Orne
Orne Tourisme
(Comité départemental de tourisme de l’Orne)
86, Rue Blaise-Pascal
61002 Alençon
Tél. : 02 33 28 88 71
www.ornetourisme.com

Actualités du patrimoinE

Retrouvez dans ce numéro le débat sur les nouveaux usages de certains monuments historiques parisiens. Alors que les frontières entre restauration et réhabilitation demeurent floues, les exemples de « modernisation » d’édifices emblématiques se multiplient. La Samaritaine, la Poste du Louvre ou encore la piscine Molitor font l’objet de projets de réhabilitation qui créent bien souvent la polémique.

Sans oublier les autres actualités du patrimoine à ne pas manquer, les expos et les livres du moment, ainsi que des brèves sur des sites et édifices sauvés ou en péril.

 

Un objet, une histoire

A propos d’une écuelle à oreilles en argent

Pièces majeures au sein de nombreuses collections d’orfèvrerie, les écuelles offrent un savoureux témoignage de l’art de la table sous l’Ancien Régime.

Un commissaire priseur vous emmène à la découverte d’une écuelle à oreilles de 1747 signée du maître parisien Pierre-Henry Chéret. Il vous en dévoile l’histoire et les secrets de fabrication.

 

Portes ouvertes

Au château de Caumale, le vivant souvenir des « Isles »

Henri IV venait chassait sur les terres de ce château landais. Bâtisse à l’architecture caractéristique des châteaux gascons du Moyen Âge, Caumale s’inscrit dans l’histoire trépidante de l’épopée coloniale des Aquitains aux Antilles au XVIIIe et XIXe siècles.

Aujourd’hui, Pierre et Geneviève Fabre veillent sur cette demeure dont ils mènent la restauration, notamment grâce à l’aide de la Fondation VMF.

VMF255-Orne-Caumale©OPDTV
La façade principale du château © Olivier Panier des Touches

 

 

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Informations produit : Prix : 8,40 €

    Produit épuisé

    Voir le produit

    Dans le Perche

    Magazine n°212 - avril 2006