PRIX HOGEP 2012 : 7 000 €

Manoir du Bais - Calvados

Un manoir au cœur du Pays d’Auge

Le manoir du Bais, construit entre les XVe et XVIe siècles, comprend une poterne, un pigeonnier et un corps de logis à pans de bois, briques et pierres, élevés sur une motte entourée d’eau. A proximité, la maison de gardiens, le cellier et le pressoir, étaient le centre de l’activité agricole. Le pressoir à pans de bois, à l’origine utilisé comme grenier, fut agrandi au XVIIe siècle pour abriter la presse. Au XVIIIe siècle, le corps de logis est fortement remanié : les façades sont crépies et de grandes ouvertures et fausses fenêtres créées pour assurer une symétrie au bâtiment. Parallèlement, l’intérieur est réorganisé par l’ajout de corridors et de petites pièces décorées de boiseries et le grand salon est tendu d’un papier peint hollandais du XVIIIe siècle en « trompe-l’œil ». Enfin, au cours du XIXe siècle, le pigeonnier est converti à usage d’habitation dans l’esprit du XVIIIe siècle.

Dépendances rattachées au manoir du Bais

 

Deux générations de propriétaires restaurateurs

Le manoir du Bais appartient à la même famille depuis le XVIIe siècle. Mais depuis le milieu du XIXe jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’ensemble a été abandonné. C’est alors que les parents des propriétaires actuels, M. et Mme de Monts de Savasse, entament des travaux de restauration poursuivis par la nouvelle génération pour redonner à l’ensemble son aspect du XVIIIe siècle. En 1999, ils rachètent la propriété voisine pour remettre en service les voies d’accès d’origine. Malheureusement, cette même année, la tempête fit de gros dégâts, ralentissant d’autant la restauration qui reprend par la suite sur des bases historiques menées auprès des Archives.

Manoir de Blais - La poterne

 

 Des efforts récompensés par HOGEP

Malgré les travaux importants déjà effectués, le manoir du Bais n’est toujours pas habitable, mais les propriétaires souhaitent l’ouvrir prochainement au public. Hoche Gestion Privée (HOGEP), société de gestion de portefeuille devenu mécène des VMF en 2010, a décidé de soutenir les propriétaires qui poursuivent inlassablement l’œuvre entreprise par leurs parents. Grâce à ce prix, ils pourront continuer leurs efforts en particulier sur le corps de logis et le pigeonnier.

Le pigeonnier en restauration

 


Voir aussi

Délégation

Délégation du Calvados

Mécène

Wargny-BBR Gestion privée