PRIX FONDATION DU PATRIMOINE 2011: 7 500 €

Manoir de Roncey - Manche

Un manoir miraculé, debout au milieu des ruines

Manoir de Roncey © DR

Le manoir de Roncey est une gentilhommière Louis XV, typique de l’architecture aux champs, telle que conçue dans la moitié du XVIIIe siècle. Bâti d’un seul jet entre 1741 et 1746, il est appelé à l’origine manoir de Cathehoulle. Avec sa façade flanquée de deux pavillons en légère saillie, il présente un aspect très classique, réaffirmé par deux frontons triangulaires percés d’une fenêtre et d’un oeil-de-boeuf. Les bâtiments d’exploitation comprennent un corps de dépendances, la loge de garde et un fruitier adossé au mur d’enceinte du parc.

L’histoire locale fait mention d’un souterrain reliant le manoir de Roncey à celui de Maupertuis, tous deux propriétés de la famille de l’Isle à la fin du XVIIIe siècle. Mais au-delà de cette anecdote, c’est le miracle survenu lors du débarquement allié qu’aiment rappeler les gens des alentours. Comme l’atteste Sinikka Gallois, déléguée VMF de la Manche, « le manoir est le seul vestige du passé qui ait survécu aux bombardements du bourg ». Fort heureusement… car de nombreux habitants de Roncey s’étaient réfugiés dans les caves du manoir !

 L’engagement des actuels propriétaires

Manoir de Roncey façade restaurée © DR

Lors de son achat en 2004 par la famille Bernard, la maison était inoccupée depuis près de vingt ans. Les tempêtes avaient causé de graves dommages : la toiture était percée à plusieurs endroits, le mur d’enceinte n’était plus protégé des intempéries, diverses infiltrations d’eau étaient apparues et la mérule se propageait dans la toiture des communs.

Réalisant des travaux en urgence, le couple fit restaurer la couverture du mur d’enceinte et traita la mérule, remplaçant les poutres trop endommagées. En dégageant la cour d’arrivée et en supprimant un jardin clos, aménagé ultérieurement, les propriétaires redonnèrent au manoir son aspect initial et sa visibilité depuis le village. Ainsi, ils purent obtenir le label de la Fondation du Patrimoine et continuer les travaux grâce à ce soutien : reprise de la couverture en ardoises d’Angers, restitution des lucarnes et restauration des joints et des enduits à la chaux.

Récompensé par la Fondation du Patrimoine

Fruitier à restaurer © DR

Ce prix de la Fondation du Patrimoine salue la qualité des travaux réalisés et permettra de poursuivre dans cette voie en stoppant les infiltrations d’eau du pignon ouest, en réaménageant la cour d’arrivée et en réparant les planchers de plusieurs pièces… avant d’envisager les travaux de mise en confort des intérieurs (électricité, plomberie, peintures…).

 


Voir aussi

Délégation

Délégation de la Manche

Mécène