PRIX DES DELEGUES 2010 : 6 000 € FABREGES

Château de Fabrèges - Lozère

Un château de Lozère remanié par Viollet-le-Duc

Fabrèges ©BdL

Situé au nord de la Lozère, le château de Fabrèges fut construit au XVIIe siècle, sur un plan rectangulaire et couvert de toitures en lauzes. Quatre tourelles encadrent un corps de logis mansardé. En 1744 a été édifiée une tour ronde, qui se dresse au centre de la façade nord. Le château est entouré d’un beau parc à l’anglaise.

L’ensemble fut remanié et restauré au milieu du XIXe par Viollet-le-Duc : une bibliothèque et une salle de réception ont été ajoutées à l’arrière du bâtiment, ainsi qu’une chapelle située dans le parc, renfermant des boiseries, vitraux et peintures murales.

 et dévasté par la mérule

Fabrèges ©BdL

Aujourd’hui, le domaine est en indivision, géré et entretenu principalement par Mme Buffo de Lamajorie. Elle a déjà réalisé des travaux de charpentes, de toitures de lauze traditionnelle, de zinc, ainsi que la réfection de nombreuses pièces d’habitation.

L’entretien de cette maison est aujourd’hui mis à l’épreuve par une prolifération de mérule, qui ronge insidieusement parquets, boiseries et charpentes. Le développement du champignon est favorisé par l’humidité qui remonte par la façade arrière, remaniée par Viollet-le-Duc en contrebas d’un talus non drainé. La mérule a contraint la propriétaire à changer treize marches de l’escalier et à refaire à l’identique la toiture de la bibliothèque et le parquet de la salle à manger.

M. de Nogaret, délégué VMF de Lozère, souligne que « face à cette situation où le pronostic vital de la demeure est engagé, la délégation de Lozère, consciente de la valeur patrimoniale d’un des fleurons remarquables de son terroir, s’est placée en partenaire aux côtés de la propriétaire et l’assure de son soutien attentif et sans faille depuis l’été 2009. »

Il n’y a pas de temps à perdre !

Il semble dorénavant impératif de combattre les effets dévastateurs de la mérule. L’architecte des bâtiments de France en charge de ce dossier a souhaité attirer l’attention sur l’état d’urgence dans lequel se trouve le domaine : « le champignon est susceptible de détruire la totalité des boiseries, menuiseries et charpentes infestées ».

Il est donc impératif d’endiguer cette prolifération, qui s’étend à la toiture sud et qui a été favorisée par les enduits de plâtre des bois de charpente. Ce prix des délégués VMF y contribuera et aidera au lancement des premiers travaux d’urgence nécessaires.


Voir aussi

Délégation

Délégation de Lozère

Mécène