PRIX BARCLAYS BANK FRANCE 2011 : 5 000 €

Château de Vallin - Isère

Un château au coeur des Terres froides de l’Isère

Château de Vallin avant restauration © DR

Bâti au XIVe siècle, le château fut en partie remanié, embelli et agrandi au XVIIIe siècle. C’était une demeure entourée de dix tours rondes, qui dominait la vallée de la Bourbre, lieu de passage de l’ancienne voie romaine reliant Lyon à Aoste. En juillet 1799, le château est sévèrement pillé.

Partiellement remis en état par Laurent de Vallin, immédiatement après la tourmente révolutionnaire, il est aujourd’hui constitué de deux corps de bâtiments, dont un orné d’une tour datant de la construction primitive. Sa cour d’écuries, entièrement fermée, et son rare bassin à chevaux en font un exemple d’architecture très peu répandu dans la région.

Mais le temps fait son oeuvre et en 1968, dans la revue Evocations, Emmanuel Doncieux le décrit ainsi : « Le château de Vallin subsiste toujours, ainsi que la chapelle, au centre d’un vaste domaine, mais dans un état de délabrement complet, qui l’achemine vers une ruine prochaine. »

Relevé grâce à un tout jeune propriétaire

Château de Vallin après restauration © DR

En 1991, Olivier Auriol de Bussy a seulement 25 ans quand il se porte acquéreur du château de Vallin. Il entreprend très rapidement les premiers travaux : maçonnerie, charpente, couverture, ainsi qu’un énorme travail de dégagement des végétaux envahissants, particulièrement sur les communs. Alice du Besset, déléguée VMF de l’Isère, qui a suivi ce chantier dès le début est admirative des efforts fournis : « Le propriétaire a sauvé en urgence ce qui risquait d’être définitivement perdu. »

En 2004, il achève la restauration de la chapelle et démarre les travaux d’aménagement intérieur : réameublement du salon, reprise des décors peints exceptionnels de la salle à manger, datant du Consulat et inspirés par la peinture romantique de Caspar David Friedrich, remise en état des plafonds à la française…

Le soutien de Barclays Bank

Expert en gestion du patrimoine, Barclays Bank, groupe international de service financier, a souhaité soutenir ces courageux propriétaires qui fêteront cet été les vingt ans d’acquisition et de restauration de Vallin.

Le prix Barclays Bank leur permettra de réaliser la restauration du mur d’enceinte ouest, effondré au cours de l’hiver 2009- 2010. Ce projet, qui prendra quelques années, vise à remonter les pierres récupérées sur place avec de la chaux et sera réalisé par les propriétaires eux-mêmes, avec l’aide de membres de l’Association des amis de Vallin.

Château de Vallin © DR


Voir aussi

Délégation

Délégation de l'Isère

Mécène