PRIX APONEM DEBURAUX 2009 : 4 000 €

Eglise de l'abbaye Notre-Dame de Longefont - Indre

Une abbaye qui subit son lot de vicissitudes au cours des siècles

L’église du prieuré de Notre-Dame de Longefont date du XIIIe s. Épargnée par les guerres de Religion puis par un incendie criminel qui ravagea le prieuré en 1638, elle est utilisée comme église paroissiale jusqu’en 1830. La nef unique à voûte de pierre s’effondre vers le milieu du XIXe s. L’église est alors comblée et les murs arasés à environ 5 ou 6 m au-dessus du niveau du cloître. Vendu comme bien national à la Révolution, l’ensemble du domaine est acheté en 1853 par l’aïeul de l’actuel propriétaire.

Fin 2004, l’effondrement du mur de la porte romane de l’église révèle un intérieur bien conservé, incitant les propriétaires à dégager l’église de ses remblayages. Ils découvrent alors que les 36 colonnes du chœur et l’abside sont en place et en bon état. Dès lors, les découvertes se succèdent et les propriétaires vont de surprises en surprises.

Ils retrouvent dans le remblai 45 chapiteaux dont certains présentent des traces de polychromie, ainsi que la pierre d’autel, complète et élégamment sculptée. En effet, ces matériaux avaient été soigneusement regroupés et enfouis lors de l’effondrement de la toiture de l’église.

Une vaste campagne de restauration qui a suscité l’intêret d’un mécène

Devant tant de merveilles, ils entreprennent une mesure conservatoire et recouvrent l’édifice d’une toiture provisoire avant d’entamer une vaste campagne de restauration. Ils reprennent les toitures, les murs et les colonnes, remettent en place les chapiteaux, fixent les fresques murales, et procèdent à la réouverture des fenêtres murées au XIXe s.

La Maison de Vente APONEM- DEBURAUX a le plaisir de doter cette année encore les Vieilles Maisons Françaises d’un prix de sauvegarde destiné à récompenser la restauration d’un monument à vocation cultuelle. Ce prix permettra donc la restauration de la couverture du chœur et de l’abside.


Voir aussi

Délégation

Délégation de l'Indre

Mécène