PRIX Intérieurs BACOT – de LENCQUESAING 2011: 6 000 €

Château de Villemonteix - Creuse

Un témoignage de la fin du Moyen Age

Château de Villemonteix © DR

Au XIIIe siècle, un premier donjon, dont il subsiste la courtine sud et les deux tours encadrant la cour, est érigé au milieu des étangs. Cette forteresse protège Ahun dans la vallée et surveille la frontière entre le comté de la Marche et le vicomté d’Aubusson.

Le donjon actuel fut construit au XVe siècle par François du Bois, vassal de Louis XI. Progressivement, le château devient résidence familiale et au XVIIIe siècle, les murailles de la cour sont arasées tandis que de grandes ouvertures sont pratiquées, afin d’installer cuisine, salle à manger et salon au rez-de-chaussée. Villemonteix est donc un des rares exemples de donjon complet, témoignage exact de la fin du Moyen Age, ayant subi de discrets aménagements ultérieurs.

A la fin du XIXe siècle, le château devient une ferme jusqu’à son rachat en 1982 par l’actuel propriétaire, qui décide de le restaurer, de l’habiter et de l’ouvrir au public.

Un sauvetage débuté il y a trente ans

Intérieur du château de Villemonteix © DR

Un an plus tôt, en 1981, le quotidien local La Montagne s’affligeait du sort de la demeure : « Tout paraît meurtri (…). Son prochain propriétaire aura la redoutable charge de le restaurer et de le sauver de la ruine. Un tel édifice ne doit pas disparaître dans l’indifférence et le silence. »

M. Lajoix sera le sauveur de ce lieu. Il commence par nettoyer les abords du château, retirant le lierre qui envahit la façade ouest. Il fait refaire les huisseries des 82 fenêtres et portes afin de sécuriser le site et ainsi développer les visites.
Il restaure les toits des tours rondes en bardeaux de châtaigniers, qui avaient été recouverts de papier goudronné. Il s’attaque ensuite à la remise en état du chemin de ronde et des tourelles d’angle, avant de s’occuper des intérieurs qu’il remeuble, après avoir redonné tout leur lustre aux tomettes anciennes et posé des parquets.

Un réameublement dans l’esprit du XVIIIe siècle

Intérieur du château de Villemonteix © DR

Le prix Bacot-de Lencquesaing est né de l’initiative de deux commissaires-priseurs experts en meubles anciens, qui cherchent à promouvoir le respect du décor proche de l’origine ou en cohérence avec le style architectural de la maison. Ils ont souhaité récompenser la qualité du réameublement du château de Villemonteix, réalisé dans l’esprit du XVIIIe siècle, date du dernier aménagement de cette demeure. Avec un coup de coeur affirmé pour les très belles tapisseries d’Aubusson, manufacture renommée et voisine de ce château, devenue aujourd’hui une étape touristique majeure du Limousin.


Voir aussi

Délégation

Délégation de la Creuse

Mécène