2e PRIX VMF – FRENCH HERITAGE SOCIETY 2013 – 20 000 $

Château d’Ango - Seine-Maritime

Une architecture au carrefour de plusieurs cultures

Le manoir d’Ango est construit entre 1530 et 1544 par un riche armateur Dieppois, Jehan Ango qui avait acquis la terre de Varengeville (5000 hectares) en 1525. Transmis par alliances, il est incendié à la Révolution, puis vendu comme Bien National, et enfin transformé au XIXe siècle en exploitation agricole.

Il est inspiré des constructions de la Renaissance italienne dont il est l’unique représentant en Normandie, avec notamment la loggia, qui a accueilli François 1er en 1534. Le style cauchois (mosaïque de briques, silex des falaises et grès provenant des carrières de la côte normande, fenêtres sculptées en pierres de rives de Seine), se mêle aux traces de l’architecture médiévale, encore proche : tours de défense, absence d’ouverture vers l’extérieur. Enfin, la forme en bulbe du toit du colombier reflète l’influence byzantine, à l’époque de l’alliance entre la France et la Turquie.

Loggia

 

Une restauration entreprise depuis deux générations

La famille Hugot acquiert le château en 1928, lui redonnant sa vocation originelle de demeure d’agrément. Conservé par la famille, il fait l’objet de nombreux travaux de restauration à partir de 2007. Les toitures prenant l’eau, des travaux de mise hors d’eau sont effectués, les charpentes sont restaurées en chêne ou consolidées et les abords sont aménagés. Après plus de deux ans de fermeture, le manoir est rouvert aux visites, grâce à l’implication des propriétaires.

Colombier

 

Le soutien d’un mécène passionné

Les propriétaires du château ont déjà entrepris de nombreux travaux. Mais la toiture de l’aile ouest est sur le point de s’effondrer et doit être refaite.

Avec ce prix, French Heritage Society s’engage aux côtés des propriétaires dans la réhabilitation du manoir d’Ango et leur offre son soutien. Une fois encore, ce partenaire fidèle des VMF confirme l’attrait des Américains pour le patrimoine architectural français et leur implication indéfectible à sa sauvegarde.

Les abords du manoir

 

Manoir d’Ango

  • Résidence secondaire de l’indivision HUGOT
  • Héritage en 1976
  • Classé au titre des Monuments historiques depuis 1862
  • Ouvert saisonnière au public
  • Délégué VMF de la Seine-Maritime : Xavier MARIN

Voir aussi

Délégation

Délégation de Seine-Maritime

Mécène

FRENCH HERITAGE SOCIETY