Label Maison des Illustres

Le label « Maison des Illustres », décerné par le Ministère de la Culture et de la Communication, vise à faire connaître des lieux ouverts au public, dont la mission principale est de transmettre la mémoire d’hommes et de femmes ayant influencé l’histoire régionale et nationale, d’un point de vue politique, social ou culturel.

La première campagne de labellisation a eu lieu en 2010-2011 : 111 anciennes demeures d’illustres personnages ont bénéficié de cette reconnaissance comme la villa Lumière à Lyon, la maison natale de Charles-de-Gaulle à Lille, le château de Montaigne en Aquitaine, le château de Bazoches, souvenir de Vauban en Bourgogne, le château de Combourg, témoin de la vie de François-René de Chateaubriand en Bretagne, etc.

Lors de la deuxième campagne de labellisation (2011-2012), 60 nouvelles maisons ont obtenu le label. Des demeures comme le château de Milandes, ancienne propriété de Joséphine Baker en Dordogne, la maison natale de Colette à Saint-Sauveur en Puisaye dans l’Yonne, ou l’auberge de Verlaine à Juniville dans les Ardennes, devenue un musée racontant la vie du poète, viennent compléter la liste. On compte donc aujourd’hui 171 Maisons des Illustres.

>> Voir la liste des 111 Maisons des Illustres de la première campagne de labellisation

>> À propos de la deuxième campagne de labellisation

 1) Avantages

La maison qui obtient le label « Maison des illustres » bénéficie :

  • d’une légitimité et d’une visibilité accrues grâce à une mention dans divers documents officiels et sur le site du Ministère de la Culture et de la Communication,
  • du développement d’une application Smartphone et d’aides pour diverses publications ;
  • de conseils et d’expertises de la part des DRAC concernant des domaines spécifiques (conservation, expositions, médiation, accueil, édition), et de la part de la Fondation du patrimoine (aides européennes, nationales, régionales ou mécénat) ;
  • de déductions fiscales et de subventions, pouvant être obtenues grâce à l’article 41 H de l’annexe III du Code général des impôts qui étend les avantages fiscaux attribués aux monuments classés à des immeubles qui « font partie du patrimoine national en raison de leur caractère historique ou artistique particulier ».

La maison labellisée est également intégrée à un véritable réseau de lieux reconnus par l’Etat à travers des labels décernés par le Ministère de la Culture et de la Communication (Musées de France, Jardins remarquables, etc.).

2) Contraintes

Le label est attribué pour une durée de cinq ans renouvelable. Pour prétendre à son obtention, trois conditions doivent être remplies :

  • la maison doit être ouverte au public au moins 40 jours par an (avec ou sans rendez-vous) ;
  • elle ne doit pas poursuivre un but essentiellement commercial ;
  • elle doit avoir été habitée par la personne illustre et en avoir conservé la mémoire.

Les dossiers de candidatures sont d’abord examinés par les commissions régionales placées sous l’autorité des Directions régionales des affaires culturelles (DRAC). Puis, la commission nationale intervient, en validant la liste des maisons proposées par les commissions régionales.

Six domaines sont plus particulièrement examinés :

  • l’aura du personnage,
  • l’authenticité du lieu,
  • le propos culturel,
  • l’accompagnement à la visite,
  • l’inscription dans un itinéraire culturel,
  • la possibilité d’accueil du public en situation de handicap.

Ainsi, dans son dossier de candidature, le porteur du projet doit notamment présenter le lien qui unit le personnage à la maison, le projet culturel, la valorisation touristique et la communication autour du lieu.

Site internet : www.culture.fr/fr/sections/themes/maisonsdesillustres

<< Retour vers la liste des labels