Un mot, plusieurs définitions

Patrimoine mondial de l’humanité

Les monuments, ensembles et sites ayant une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de l’histoire, de l’art ou de la science (patrimoine culturel), ainsi que les monuments naturels, formations géologiques, sites naturels ayant une valeur exceptionnelle du point de vue esthétique ou scientifique (patrimoine naturel).

La notion de patrimoine mondial a été officiellement reconnue par la Conférence générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) de Paris en 1972 et est entrée en vigueur en 1975.

Une convention internationale fixe le cadre administratif et financier pour la protection du patrimoine mondial.

En savoir plus sur le label du Patrimoine mondial de l’humanité décerné par l’Unesco.

Patrimoine culturel 

Patrimoine matériel et patrimoine immatériel

Monuments historiques

Ensemble des monuments qui présentent un intérêt public au regard de l’histoire, de l’art ou de la science, et sont, comme tels, protégés par l’État.

Sites

Œuvres de l’homme ou œuvres conjuguées de l’homme et de la nature, y compris les sites archéologiques qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue historique, esthétique, ethnologique ou anthropologique.

Patrimoine vernaculaire

Ensemble des constructions autrefois utilisées dans la vie quotidienne et situées surtout dans les villages, les bourgs ou les petites villes. C’est le cas des bornes historiques, canaux d’irrigation, chapelles, croix de chemin, fontaines, fours à pain, lavoirs, moulins, oratoires, ponts ruraux, potales… Appelé aussi petit patrimoine.

Patrimoine de proximité 

600 000 édifices non protégés, tels que les moulins, pigeonniers, lavoirs, calvaires, maisons anciennes, vieilles fermes, vieilles boutiques, forges, fontaines… qui font l’âme d’un terroir et d’un territoire local.

Patrimoine mobilier :

130 000 objets ou collections classés depuis 1891

  • 80 % appartiennent au patrimoine religieux, souvent propriété publique
  • 10 000 objets appartiennent à des propriétaires privés.

 Patrimoine immatériel

Creuset de la diversité culturelle dont la préservation est le garant de la créativité permanente de l’homme, le patrimoine immatériel est l’ensemble des pratiques, représentations, expressions, ainsi que les connaissances et savoir-faire que les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Il se manifeste, entre autres, dans les domaines suivants :

  • les traditions et expressions orales, y compris la langue
  • les arts du spectacle (musique, danse, théâtre traditionnels…)
  • les pratiques sociales, rituels et événements festifs
  • les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers
  • les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

Appelé aussi parfois patrimoine oral.

Patrimoine naturel :

Monuments et sites naturels constitués par des formations physiques et biologiques qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue esthétique ou scientifique.