L’ampleur du patrimoine privé

La propriété privée en chiffres

  • 35 % des monuments classés appartiennent à des propriétaires privés (soit 5 019 monuments)
  • 56 % des monuments inscrits appartiennent à des propriétaires privés (soit 16 059 monuments)
  • 75 % des 304 jardins labellisés « Jardins remarquables » appartiennent à des proprétaires privés.

Le rôle des propriétaires privés
en tant que conservateurs du patrimoine français

La moitié des immeubles protégés appartiennent à des propriétaires privés et l’autre moitié à des propriétaires publics, principalement aux communes. Il s’agit surtout de communes de moins de 2 000 habitants, souvent confrontées à des problèmes de financement.

Les immeubles classés :

2/3 appartiennent à des propriétaires publics et 1/3 à des propriétaires privés

  • les communes sont propriétaires de 8 000 immeubles classés
  • les propriétaires privés en possèdent 5 000
  • seuls 1 750 appartiennent à l’Etat.

Les immeubles inscrits :

près de 60 % (16 000) appartiennent à des propriétaires privés.

Le patrimoine non protégé :

On recense quelques 600 000 monuments non protégés, mais jugés dignes d’intérêt. Ils font l’objet d’une identification, d’une préservation et d’une mise en valeur par des organismes tels que la Fondation du patrimoine.

La plus grande partie du patrimoine non protégé digne d’intérêt relève du régime de la propriété privée.


Sources :

Rapport sur l’état du parc monumental français, ministère de la Culture et de la Communication, Direction de l’architecture et du patrimoine, décembre 2007.

Télécharger ce rapport

Rapport sur « Une nouvelle dynamique pour les politiques de conservation du patrimoine national », Jean-Jacques Aillagon, 25 septembre 2008.

Télécharger ce rapport