Patrimoine Pratique

« L’héritage du passé, dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir »

Convention Unesco sur la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel,

16 novembre 1972

Qu’est-ce que le patrimoine ?

Le mot patrimoine vient du latin patrimonium, ce qui signifie « l’héritage du père ». Ce terme semble apparaître au XIIe siècle mais désignait alors les biens de famille hérités de ses ancêtres. Pour ce qui est de la volonté de préserver les richesses collectives, c’est durant la période de la Révolution française qu’elle voit le jour avec la protection des biens culturels et l’idée d’un patrimoine national dont la nation toute entière serait responsable. Le patrimoine est alors vu comme une image du « Génie de la Nation ».  Cependant c’est surtout depuis le XIXe siècle, avec l’émergence du nationalisme et du concept d’Etat-nation, que le mot de patrimoine revêt son importance actuelle : l’ensemble de biens communs doivent être protégés par la société parce qu’ils sont porteurs d’une valeur identitaire pour la nation.

Plus précisément, « Les patrimoines définissent ce qui est transmis à une personne ou une collectivité par les ancêtres et les générations précédentes, et qui est considéré comme un héritage commun. C’est un ensemble de biens, de richesses matérielles ou immatérielles qui appartiennent à une communauté ou une nation et constituent un héritage commun » (DUTHION Brice et WALKER Lionel, Les patrimoine touristiques, De Boeck Supérieur, 2014, p:12).

Quelle est la richesse patrimoniale de la France ?

La France est un pays riche d’un point de vue patrimonial avec notamment plusieurs types de protection. On dénombre :

  • Plus de 260 000 objets sont inscrits ou classés au titre des Monuments historiques en 2013 1
  • 45 251 édifices protégés au titre des Monuments Historiques au 31 décembre 2016 2
    • 14 656 monuments classés
    • 30 595 monuments inscrits

En 2018 3 :

  • 420 Jardins remarquables
  • 3 400 parcs et jardins protégés au titre des Monuments historiques
  • 815 sites patrimoniaux remarquables
  • 186 Villes et Pays d’art et d’histoire
  • 42 biens culturels et naturels français inscrits sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco
  • 15 pratiques culturelles inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco
  • 3148 édifices Patrimoine du XXe siècle

www.culture.gouv.fr/Thematiques/Monuments-historiques-Sites-patrimoniaux-remarquables/Proteger-un-objet-un-immeuble-un-espace/Proteger-au-titre-des-monuments-historiques/Objets-mobiliers

Direction Générale des Entreprises, Memento du Tourisme 2017

saisonculturelle.fr/Chiffres-cles/La-culture-en-France-en-chiffres

En savoir plus sur les types de protection du patrimoine en France

Quelle est l’ampleur du patrimoine privé ?

La moitié des immeubles protégés appartiennent à des propriétaires privés et l’autre moitié à des propriétaires publics, principalement aux communes. Il s’agit surtout de communes de moins de 2 000 habitants, souvent confrontées à des problèmes de financement.

En outre, on recense quelques centaines de monuments non protégés, mais jugés dignes d’intérêt. Ils font l’objet d’une identification, d’une préservation et d’une mise en valeur par des organismes tels que la Fondation du patrimoine. La plus grande partie du patrimoine non protégé digne d’intérêt relève du régime de la propriété privée.

 

Répartition des monuments classés et inscrits par type de propriétaire en 2011 :

Voir les conseils sur la fiscalité

Voir les conseils sur la restauration

Quel impact économique du patrimoine ?

Le patrimoine a un impact économique et social fort dans plusieurs domaines. Par exemple on compte 61 770 000 entrées dans les musées de France en 2016 1. La filière patrimoine ne se limite pas aux seuls emplois directement attachés à un monument particulier, mais s’élargit aux emplois indirects générés par la restauration ou l’exploitation touristique des monuments, ainsi que les emplois induits par le tourisme grâce au patrimoine dans les industries, notamment dans les industries culturelles.

Le tourisme en France en 2009 a attiré 74 millions de visiteurs et l’on estime le chiffre d’affaire généré par cette filière à 117 milliards (soit 6% du PNB).

En cette même année, une étude financée par le Ministère de la Culture a été lancée. Celle-ci s’est appuyé sur 17 Régions, 3400 monuments et 1234 sites ouverts plus de 40 jours par an. Cependant les Grands Sites et Parcs nationaux n’ont pas été inclus dans le champ de l’étude. Les conclusions sont que les retombées directes, indirectes et induites sont considérables : 21,13 Milliards € ; et le rapport de l’euro investi est de 1 à 30. Cette étude demande à être complétée, néanmoins cette première approche démontre l’importance de l’impact économique du Patrimoine en France, donnée qui a été trop longtemps négligée.2

Retombées économiques du patrimoine en France en 2009

1 Direction Générale des Entreprises, Memento du Tourisme 2017

2 ICOMOS, Les retombées économiques du patrimoine culturel en France, Paris, 2011