FRENCH HERITAGE SOCIETY

French Heritage Society, FHS (ex-Friends of Vieilles Maisons Françaises) témoigne de l’attrait des Américains pour le patrimoine architectural français. Depuis 36 ans FHS a soutenu plus de 585 projets de restauration et favorisé les échanges éducatifs et culturels entre les Etats-Unis et la France.

lauréats des prix 2018 :

 

église de balata en martinique (97)

Louisiana Chapter

Un peu d’histoire :

La position centrale et dominante face à la Baie de Fort-de-France, fait de l’église de Sacré-Cœur de Balata un arrêt touristique incontournable en Martinique. Chaque année plus de 200 000 viennent la visiter.

L’église Sacré-Cœur de Balata, appelée plus communément « le Montmartre Martiniquais », a été construite entre 1923 et 1925 sur les hauteurs de Fort de France. Inspiré du célèbre monument parisien, cet édifice propose une interprétation tropicalisée de son style romano-byzantin tout en conservant certains aspects, comme la grande coupole.

Les travaux de restauration :

C’est la première restauration d’envergure qui est réalisée sur cet édifice. Il s’agira d’adapter l’architecture du bâti aux conditions climatiques du site et de renforcer sa résistance aux séismes et cyclones. Le chantier est donc ambitieux d’un point de vue architectural.   

 

château de meung-sur-loire dans le loiret (45)

Boston Chapter

Un peu d’histoire :

Le château de Meung-sur-Loire est construit à partir de 1209 par l’évêque Manassès de Seignelay. C’est le plus ancien château du Loiret dans son état d’origine.

Jeanne d’Arc, après Orléans, délivre Meung le 15 juin 1429.

En 1478, le château est notamment enrichi d’une tour avec son pont-levis avant d’être endommagé durant les guerres de religion. En 1706, l’évêque Fleuriau d’Armenonville entreprend de le restaurer. La façade côté jardin est alors totalement remaniée pour offrir l’aspect d’un château classique. A la Révolution, le château est saisi comme bien national, puis vendu en 1791 au baron Le Couteulx du Molay, co-fondateur de la banque de France.

Les travaux de restauration :

Après un gros chantier de restaurations de l’Orangerie, de la Tour XIIIème et de la chapelle, les propriétaires souhaitent désormais entreprendre une nouvelle tranche de travaux extérieurs au niveau du pavillon Nord et du pavillon XVIIIème : pans de toiture en ardoise, reprise de charpente, et maçonnerie.

 

prieuré sainte-victoire dans les bouches-du-rhône (13)

New York Chapter

Un peu d’histoire :

Une première mention de l’existence d’une chapelle est attestée en 1251.

Des pèlerinages sont organisés dès 1546 et l’arrivée de l’abbé Jean Aubert comme ermite en 1650 relance la vie religieuse du lieu. La construction du prieuré débute en 1654 puis une donation importante du sieur Honoré Lambert, bourgeois d’Aix, permet de poursuivre les travaux.

L’acte de fondation du 29 février 1664 confirme l’établissement d’un ermitage de Carmes, et une chapelle ayant pour vocable « Notre-Dame de Victoire » est édifiée avec l’assentiment du cardinal de Grimaldi, archevêque d’Aix.

A la Révolution le site est détruit, mais la chapelle reste néanmoins en activité jusqu’à la fin du XIXème siècle. Le départ du dernier ermite, frère Elzéar a lieu en 1880. Le site est alors abandonné jusqu’en 1971.

Les travaux de restauration :

Depuis 2016, la dernière tranche de travaux est entamée : reconstruction du cloître, des vitraux, de la restauration du clocheton et de la consolidation des falaises.

Consultez le site internet

Prix décernés






























Prix FHS 2002

Château de MONTVALLAT - Cantal


Prix FRENCH HERITAGE SOCIETY 2002

Jardins d’ACQUIGNY - Eure


Prix FRENCH HERITAGE SOCIETY 2002

Parc du château de LANNIRON - Finistère


Prix FRENCH HERITAGE SOCIETY 2002

Parc de BODELIO - Morbihan


Prix FRENCH HERITAGE SOCIETY 2002

Abbaye de VAUCELLES - Nord


Prix FRENCH HERITAGE SOCIETY 2002

Manoir de LA SAUCERIE - Orne


Prix FRENCH HERITAGE SOCIETY 2002

Hémicycle du château de WAILLY - Somme