Chayette & Cheval

L’étude CHAYETTE & CHEVAL est présente à Paris, Drouot, depuis plusieurs décennies.

Généraliste, la maison de ventes CHAYETTE & CHEVAL organise une quarantaine de ventes aux enchères publiques par an : ventes cataloguées de tableaux, meubles, bijoux, ventes de collections (horlogerie, dentelles, poupées, céramique, arts d’Asie etc.), mais aussi ventes dites classiques de « fonds de maison ».

Elle se distingue par ailleurs par un département spécialisé dans l’horlogerie ancienne, spécialité originellement mise en place par Me Hervé Chayette.

Toutes les ventes bénéficient d’une visibilité à l’international, grâce à leurs mises en ligne sur divers sites internet ciblés et grâce à des fichiers nourris et mis à jour régulièrement.

Charlotte van GAVER, trentenaire récemment nommée Commissaire-priseur judiciaire à la résidence de Paris, a repris la gérance de la maison de ventes Chayette & Cheval après huit ans de collaboration.

Avec le maintien du nom historique de l’étude, c’est l’histoire d’une transmission qui s’écrit, au sein d’une équipe réactive, bilingue (anglais) et dynamique.

Maîtres Cheval et van Gaver sont à même d’effectuer tout inventaire, expertise et évaluation de tous types de biens mobiliers, à Paris, comme en région : horlogerie, bijoux, orfèvrerie, tableaux anciens, modernes et contemporains, numismatique, meubles et objets d’art de toute époque et de toute provenance ; mais aussi bureautique, matériel industriel, véhicules, bateaux etc.

Ces inventaires peuvent être utilisés en vue d’assurance, de partage, de succession, ou tout simplement dans le cadre d’une réflexion d’ensemble sur un patrimoine.

  LAURÉAT DU PRIX 2018 : papiers peints du CHÂTEAU de la moglais dans les côtes        d’armor (22) 

 

Historique et descriptif :

Le château de La Moglais est issu de l’agrandissement, au début du XVIIIème siècle (1734) d’un manoir renaissance (XVIème siècle) construit par les Lescouët, officiers municipaux de la ville de Lamballe, à l’emplacement d’un manoir primitif de La Moglaie datant de la fin du XIVème.

Le château est entouré d’un grand parc au milieu duquel on remarque un théâtre, une orangerie, une serre, des pavillons de garde et des douves ornementales.

Un chantier école, mené par l’Institut national du Patrimoine, a permis d’établir un diagnostic d’état et de commencer à travailler à la restauration des fonds d’un des papiers peints panoramiques début XIXème du premier étage du château de la Moglais. 

Les travaux de restauration :

Les papiers peints présentent un état de conservation satisfaisant, avec cependant de nombreux défauts : déchirures, repeints maladroits, dégâts dus à des fuites, etc. nécessitant une intervention importante à la fois sur le fond et sur la couche picturale pour retrouver leur état et leur éclat d’origine.

Consultez le site internet

Prix décernés