Promenade dans le Véron

Le 21 août 2012

Compte –Rendu de la journée du 21 Août : Promenade dans le Véron :

Sous un soleil de plomb qui va nous accompagner toute la journée, nous nous  retrouvons à Huismes, le village aux dix châteaux. Placé aux confins de l’Indre , de la Vienne et de la Loire, cette région du Véron offre parmi les plus beaux paysages de Touraine. Du haut de ses  collines douces, le regard contemple des vallées encaissées et paresseuses, très boisées et dotées de manoirs, originellement défensifs , dévastés par la guerre de cent ans. Très souvent remaniés à la Renaissance, ils ont été restaurés par des amoureux des vieilles pierres qui vont nous dévoiler leurs charmes.

Un premier groupe visite donc le manoir du Mouchaut, sous la houlette de Monsieur et Madame Vitry, qui ont repris ce manoir en ruines dans les années 80. Après avoir longé le mur d’enceinte du très joli manoir de la Cour-Neuve , nous débouchons sur la poterne de Mouchaut qui s’ouvre sur une vue superbe dominant la vallée de l’Indre . Placé sur un promontoire, peut-être visité par Jeanne d’Arc, la gentilhommière d’aujourd’hui représente l’archétype du manoir tourangeau avec ses bâtiments en L et une jolie tour d’escalier en son milieu.

Château du Mouchaut

Pendant ce temps l’autre groupe s’est rendu à Contebault où il est accueilli par Monsieur et Madame de Soulages, qui ont eux aussi repris cette vielle forteresse dans les années 70. Le système de défense est extrêmement varié et donne lieu à des explications sur l’art militaire. L’originalité de la bâtisse est une haute  tour d’escalier coiffée d’une coupole recouverte de zinc.

Château de Contebault

C’est l’élégant château du Velors , château Renaissance en damier briques et pierres  à l’enceinte flanquée de deux grosses tours dont l’une forme un original pigeonnier et ouverte d’une belle poterne XVIIe, que nous visitons ensuite guidée par notre Architecte des Bâtiments de France, Marc Alibert. Ce pur bijou architectural se trouve cerné par des logements sociaux construits pour la Centrale nucléaire d’Avoine. Le périmètre des 500 m, n’est pas respecté et montre combien la défense du patrimoine est difficile à réaliser ! Aujourd’hui, centre d’accueil pour des handicapés adultes, il a retrouvé une belle qualité extérieure, cependant !

Château de Velors

Nous rejoignons Saint-Germain sur Vienne, à travers  maisons de vignerons et autres manoirs, en contemplant la très belle vue sur l’Eglise de Candes Saint-Martin joyau de la Touraine. Un excellent déjeuner sur les bords de la Vienne, nous permet d’accueillir nos nouveaux adhérents et de donner les nouvelles des VMF locales ou nationales.

Véronique Bonnet qui a conduit les restaurations de l’Eglise romane de Saint-Germain nous en ouvre les portes et nous fait part de la statuaire baroque très particulière. Ceci après une conférence de Sophie Massier venue spécialement pour nous. Grâce à un petit raidillon nous grimpons au sommet de la colline, et débouchons sur l’ensemble architectural de Falèche, propriété de la famille Bonnet, composé de l’ancienne forteresse médiévale, revisitée au XIXe siècle, d’une très belle demeure du XVIIIe siècle, les deux reliés par un bâtiment de 1930, le tout surmonté d’une pergola à l’italienne d’où l’on découvre un panorama magnifique sur l’embouchure de la Vienne et de la Loire (classé patrimoine mondial de l’Unesco). Nous n’arrivons pas à nous détacher de ce lieu enchanteur et traînons sous les tilleuls bienvenus par cette chaleur.

A l'ombre des tilleuls

Notre dernière étape dans les vignobles du Chinonais, clôt en beauté cette belle journée. Coulaines, si beau spécimen de la Renaissance, nous est présenté par Madame de Bonnaventure et sa fille Madame de Kerros. Elles nous font revivre les heures mouvementées et passionnées de ce manoir qui n’a jamais quitté la famille. Est-ce la douceur de la soirée ? le buffet préparé par Christine de la Croix –Vaubois ?  Nous quittons les lieux fort tard .…

Retour page délégation