Promenade annuelle dans la région de Candé

Le 27 août 2013

C’est par un beau mardi de la fin août 2013 que plus de 200 membres de la délégation du Maine et Loire se sont
rassemblés dans l’extrême ouest du « Haut Anjou » autour de « Candé ».
Le thème retenu pour la journée :

« Châteaux candéens nouvellement parés au XIXème siècle »

a permis à Guy Massin Le Goff, « accompagnateur conférencier », de captiver son auditoire à chacune des six
visites au long d’un itinéraire bien opérationnel parce que court.

La journée a commencé tôt, chacun devant arriver pour 09h00 à cette extrémité de l’Anjou, sur les marches de la
Bretagne. Monsieur François Burdeyron, Préfet de Maine-et-Loire, nous a fait l’honneur de participer aux visites
du matin.

Le beau château d’Angrie s’est d’abord montré sous un soleil resplendissant. Œuvre de René Hodée, architecte
angevin fort connu localement, ce beau bâtiment, protégé ISMH, présente des peintures intérieures tout à fait
remarquables également protégées. Elles sont en cours de restauration. Grâce à l’amabilité des propriétaires, le Vte et la Vtesse Louis de Kerautem, chacun a pu les contempler en bénéficiant des commentaires éclairés de G. Massin Le Goff.

Le château de Beaulieu, chez Madame Gérard Haumont, dans la ville même de Candé, a permis de regarder une restauration exemplaire, en cours d’achèvement, d’un beau bâtiment Napoléon III, au milieu d’un parc admirablement boisé.

La matinée s’est terminée chez M. et Mme Yves Chabot de l’Allier, au château de La Saulaie, en bordure immédiate de la ville de Candé. Ce lieu, propriété de la famille de L’Esperonnière de Vritzt pendant des siècles, comprend un superbe ensemble de bâtiments implantés au milieu d’un grand parc de plus de 60 ha dessiné par E. Bühler et entouré de murs. Les bâtiments du château, très anciens, ont été profondément remaniés au cours des siècles et plus particulièrement au XIXème. Les communs ont également retenu l’attention par leur ampleur et leur qualité.
Un déjeuner rapide et agréablement organisé, à quelques kilomètres, au bois d’Andigné, chez Michel et Caroline de Guerdavid, a restauré et reposé chacun. Michel Villedey, délégué VMF du M&L, a pu donner des nouvelles de l’association et au plan national et au plan du département.

Le château de La Ferté, à Loiré, chez la Ctesse de Reboul, a permis de voir l’une des premières œuvres de l’architecte Hodée. Pavillon très intéressant au plan architectural, il constitue un rajout étonnant à la maison principale formant un ensemble original dans un beau parc sans doute dessiné par un professionnel du XIXème de bon niveau.

Le milieu de l’après-midi s’est déroulé à Loiré encore, dans le très beau cadre du château de Vallières, propriété de la famille de Fontanges. La belle demeure du XVIII, « embellie » au XIXème a pu être traversée par le groupe et les présentations de l’une des propriétaires, Alix de Tourtier, de même que les commentaires de GMLG, ont passionné chacun. Le parc avec ses arbres et ses circuits d’eau étonnants, les communs magnifiques, ont quelque peu attardé les visiteurs !

Sur le chemin du retour, les cars sont passés devant l’impressionnant – et gigantesque – château de Challain La Potherie, œuvre majeure de l’architecte Hodée réalisée pour la famille La Rochefoucauld-Bayer.

La journée s’est terminée au château de Bourmont, à Freigné, chez le Cte et la Ctesse Michel de Bourmont. Ancienne forteresse du royaume d’Anjou face au duché de Bretagne, les vestiges du moyen âge, encore significatifs, ont été profondément remaniés à la fin du XIXème. Ils sont harmonieusement agencés au milieu d’un important ensemble du début du XVIIIème et d’un château de la fin du XIXème construit en remplacement de
celui incendié et détruit au moment de la révolution.
La visite de l’intérieur a permis de voir les belles boiseries de la fin de la période néogothique et celle de la chapelle la tombe du Maréchal de Bourmont.

Un verre d’amitié a permis à chacun de regagner sa voiture un peu réconforté après cette belle et intéressante journée.

Retour page délégation