Cap Sud vers la Creuse

Le 17 août 2017

CAP SUD VERS LA CREUSE

 

La sortie estivale de ce 17 août 2017 emporte un vif succès avec 160 membres prêts à affronter les forteresses érigées à l’extrême sud du département !

Le rendez-vous a lieu à la Guerche où M. et Mme de Crouÿ -Chanel nous accueillent dans ce château dont on peut déjà admirer la haute stature en franchissant le pont sur la Creuse. Ils nous font revivre les riches heures militaires, judiciaires et romantiques de son histoire Construite au lendemain de la guerre de Cent Ans par André de Villequier vers 1450, cette forteresse s’inscrit parmi les plus belles réalisations architecturales de défense de l’époque (casemates, greniers, prison, salles voûtées en berceau, graffiti). Elle bénéficie de nombreuses innovations architecturales et d’embellissement sous la Renaissance et au 17ème siècle, notamment avec César d’Aumont.  Au 18ème siècle, cet imposant château devient relais de chasse pour ses terres giboyeuses avec Pierre Marc de Paulmy d’Argenson et, sous la Révolution, il subit de nombreuses destructions (démontage de toitures, suppression d’un étage).  En 1825, par le mariage de Victorine d’Argenson et de Raoul de Crouÿ, la Guerche connaît une nouvelle renaissance grâce à de nombreux travaux de rénovation, dont certains, dans le style troubadour, et que nous avons le privilège d’admirer

En remontant la Creuse, nous découvrons le château de Rouvray, dont le châtelet d’entrée, reconstruit à la Renaissance par la famille Baret, s’offre à nos yeux avec grâce, devant un logis médiéval,  réaménagé au 18ème siècle.  C’est le type même d’une ancienne forteresse, qui, au cours des siècles, a perdu son caractère militaire par la disparition de courtines reliant des tours d’angle au bâtiment principal pour devenir une élégante résidence familiale et d’agrément. Depuis 1369, plusieurs propriétaires se succèdent dont un certain Mallemouche, haut en couleurs vers 1441 . En 1530 la famille Baret s’y installe.  La dernière représentante épouse en 1875 Elzéar de Tristan, dont descendent les propriétaires actuels, Mr et Mme Bachelier. Ils nous font découvrir les nombreuses décorations qui, en ornant les façades, donnent à l’ensemble un aspect riant. Des  servitudes très anciennes (pigeonnier, étables, halles)… ajoutent un aspect bucolique à l’ensemble de la propriété. Nous admirons la qualité de leurs restaurations.

 

L’heure du déjeuner sonne, nous nous dirigeons vers le château de Boussay où un très bon repas organisé par Mme de la Croix-Vaubois nous attend dans les communs, tandis que les nombreux et charmants enfants présents ont choisi de piqueniquer  avec leurs parents. Les deux frères propriétaires, Gilles et Marc de Becdelièvre, nous décrivent cet imposant édifice cerné de douves dont l’architecture composée de différentes époques est liée à leur propre histoire familiale depuis le 11ème siècle. En effet, fondé par les barons de Preuilly en 1024, le château connut de grandes transformations au 14ème siècle avec Nicolas III de Menou. Plus tard, au 17ème siècle et au 18ème siècle, la demeure féodale fut transformée au goût du jour, avec une façade classique créée à l’est, un parc à la française au sud. On peut imaginer que dans la jolie chapelle de style baroque est venu prier Don Quichotte dont la vie est narrée sur les murs d’un salon !

 

Plus en amont de la rivière, s’offre le château de Marigny à Yseures sur Creuse, aux confins du Berry, du Poitou et de la Touraine où Mr. et Mme Châtillon nous accueillent à leur tour. La façade principale présente le charme discret de l’époque classique tandis que l’autre côté domine fièrement la vallée de la Creuse ,.Deux terrasses superposées hautes de plus de 16 m, nous mènent au lit de la rivière. De la forteresse médiévale, ne subsistent que le porche, accolé aux communs du XVIIe.  Après une collation rafraîchissante prise sur la terrasse supérieure, tous quittent ce sud tourangeau, séduits par la gentillesse de leurs hôtes successifs, et admiratifs de ces lointains descendants d’admirables bâtisseurs………..

 

Retour page délégation