Sous les voûtes de Saint Savin

Sous les voûtes de Saint Savin

 

Nous étions une cinquantaine par cette très chaude journée du 1er juin prévue en dehors de l’Indre-et-Loire, au nord de la Vienne.

Rendez-vous était pris, pour débuter, au château de Touffou à Bonnes. Dominant la vallée de la Vienne, ce formidable château fort aux deux donjons, d’abord fief de la famille de La Roche-Posay, fut un haut lieu de la chasse à courre au XXème siècle, au temps où il appartenait à la famille de Vergie. Il fut racheté en 1966, suite à un coup de foudre, par Monsieur et Madame Ogilvy qui l’ont entièrement restauré et lui ont donné un jardin remarquable sur plusieurs hectares.

Une excellente conférencière nous a guidés durant près de 2 heures dans les jardins, les fortifications, la chapelle, les cachots, les tours et une cuisine grandiose.

Deux heures plus tard, le groupe se retrouvait au bord de la Gartempe et de l’abbaye bénédictine de Saint-Savin. Tandis que Marc Alibert présentait à un demi-groupe, l’abbatiale et ses fresques qualifiées par A. Malraux de « Sixtine de l’époque romane », Nathalie Girard conduisait l’autre demi-groupe à l’intérieur des bâtiments monastiques reconstruits pour les moines de Saint-Maur à la demande de Louis XIII. Les deux groupes furent ensuite inversés afin que chacun puisse profiter d’une visite complète du lieu.

Vers 18 heures le concert du Chœur d’Hommes de Chaillot, nous a tous enchantés avec musique sacrée, motets Renaissance et du XVIIIème siècle, dans la fraîcheur de l’Abbatiale.
La soirée s’est prolongée, pour la plupart par un pique-nique au bord de la Gartempe au chevet de l’église, pour d’autres, par un dîner dans le joli cadre du restaurant Le Relais de La Mothe à Yzeures-sur-Creuse.    

Eglise et Société au Moyen Age et remise du prix régional

Eglise et Société au Moyen-Age

Prix Régional Centre Val de Loire

 

Le 30 mars 2019,  à l’occasion de la remise du prix régional par l’entreprise LEFEVRE et les six délégations de la Région Centre Val de Loire, les membres de notre Délégation 37 se retrouvent avec les autres délégations au nord de Tours autour du thème de l’Eglise et  de la Société au Moyen-Age.

                                              

La journée commence au Prieuré de l’Encloître en Chaufournais-Rouziers où nous sommes accueillis par Mme. Langevin, qui nous présente les grands travaux de restauration réalisés depuis quelques décennies. A l’origine, en 1103, c’est Léon de Langeais qui fit don des terres de Chaufournais (autrefois présence de fours à chaux) à Robert d’Abrissel, fondateur de l’abbaye de Fontevrault pour y construire un prieuré. Celui-ci construisit un cloitre et une église pour y installer des religieuses de son ordre. Très abîmée lors des guerres de religion, l’abbaye subit des restaurations au XVIe et XVIIe siècles, portant surtout sur l’église Notre-Dame datant du XIIe siècle. Fin XVIIIe siècle, l’église devint une grange mais grâce au courage de la famille Langevin, l’église a été entièrement restaurée : toiture, charpente de la nef, grande verrière, façade sud comportant deux portes et un cadran solaire de la fin Renaissance. Cette famille a redonné vie à cet ensemble en l’agrémentant d’un jardin évoquant les anciens carrés du cloître et en perpétuant annuellement la foire de Saint-Mathieu, qui existait déjà au Moyen-Age. (Il est intéressant de noter que le prieuré de Lencloître, dans le département de la Vienne, a été construit par le même Robert d’Abrissel en 1106 et que depuis le Moyen-Age, sa foire est toujours réputée ! )

 

A la suite de la visite, les membres se retrouvent dans l’église où Laurence de Livois rappelle les origines de la Chrétienté en Europe, avant d’écouter la conférence de Mme Leinekugel-Lecocq, professeure à l’Université de Paris X Nanterre, sur « l’Education des femmes au Moyen-Age. » Puis vient la remise du Prix aux Langevin pour leurs actions de restauration par l’entreprise LEFEVRE et les six délégations de la Région, en présence du délégué régional des VMF, Olivier de Charsonville et de la secrétaire générale des VMF, Gaëtane Durand-Lépine.

                                    

Les Délégations se dirigent ensuite vers Bueil, où un excellent déjeuner organisé par Christine de la Croix-Vaubois est prévu. Après une promenade commentée dans le bourg, une visite guidée de la collégiale Saint Michel et des Saints Innocents et de l’église Saint-Pierre-Es-Liens, sous la houlette de différents conférenciers, permet d’admirer ces magnifiques édifices du XVe siècle, terminés par une tour de beffroi édifiée au XVIe siècle. La collégiale a été fondée en 1394 par les seigneurs de Bueil, grande famille féodale de Touraine, pour y fixer le lieu de leur sépulture. A l’intérieur, subsistent des fonts baptismaux surmontés d’un dôme en bois sculpté attribué à Jehan Baron ainsi que de superbes gisants, onze à l’origine, bien conservés, en particulier celui de Jeanne de Montejean. vêtue magnifiquement. Les hommes sont représentés en armures. Le poète Racan appartint à cette famille et Charles IX  passa une journée à Bueil, lieu situé sur la route de Saint Jacques de Compostelle, où de nombreux pèlerins admiraient par la même occasion la magnificence de la décoration de la collégiale.

                                

La journée se termine par le château de Dolbeau à Semblançay où M. et Mme Bazin de Jessey nous accueillent pour nous conter son histoire et nous présenter toutes les restaurations et aménagements qu’ils ont entrepris depuis son acquisition il y a quelques années, notamment la chapelle du XVIe siècle, qui domine un versant profond. Cet ancien fief, reconstruit au XVIe siècle puis remanié au XVIIIe siècle, a conservé, dans le parc, deux imposantes tours carrées d’angle de l’ancienne enceinte. Une collation servie à l’extérieur de la demeure permet de clore cette journée ensoleillée dans une atmosphère conviviale emprunte de souvenirs historiques et  passionnants.

                                   

 

Vallée d’Aure, Chapelle des Templiers, églises romane d’Ainz, de Tramezaïgues, de ND de Bourisp, de Guchen et de Jézeau

Promenade en vallée d’Aure, épargnée par les guerres de religion, riche d’un patrimoine exceptionnel et sacrée “Pays d’Art et d’Histoire” avec le programme suivant:

  • Chapelle des Templiers à Aragnouet, édifice emblématique du XIIe de notre région,
  • Romantique petite église romane d’Ainz, perchée sur un site improbable avec son portail, son chrisme et sa porte d’origine,
  • Eglise de Tramezaïgues, tour seigneuriale, vestige château XIIe, poste de surveillance de la vallée jusqu’à la Révolution,
  • Déjeuner au restaurant « La Grange »,
  • Eglise Notre Dame de Bourisp, édifice du XVIe avec présence d’éléments plus anciens, remarquable ensemble de peintures murales du XVIe restaurée sous l’égide des MH, l’un des plus beaux programmes peints des vallées d’Aure et du Louron, tabernacle de Jean Ferrère, maître sculpteur à Asté,
  • Eglise St Brice de Guchen, XV et XVIe, clocher avec son toit à l’impérial, peintures murales fin XVIe, tabernacle Jean Ferrère, nombreux éléments XVIe,
  • Eglise de Jézeau, retable XVIe, l’un des plus anciens du département, objet prochainement d’un programme de restauration par les MH,

Chapelle des Templiers

Chapelle des Templiers

Eglise de Tramezaïgues

Tour seigneuriale de Tramezaïgues

Eglise d’Ainz

Eglise d’Ainz, portail, chrisme et porte romanes

Eglise de Bourisp

Maison XVIe restaurée

Porte entrée XVIe

Fenêtre XVIe

Portail église romane