Qui sommes-nous ?

Créée en 1958 par Anne de Amodio et reconnue d’utilité publique en 1963, l’association Vieilles Maisons Françaises se consacre à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine bâti et paysager depuis plus de 50 ans.

►Une association, une revue, une fondation au service du patrimoine bâti et paysager

 

Présidée par Philippe Toussaint, l’association rassemble près de 18 000 adhérents, propriétaires ou passionnés, au sein de 95 délégations départementales qui jouent un rôle très concret sur le terrain. Les délégués aident et conseillent leurs adhérents en matière de restauration, assurances, fiscalité, montage de dossier de protection, etc. Ils ont aussi des relations suivies avec les pouvoirs publics locaux et siègent dans les commissions compétentes en matière de patrimoine, d’environnement, d’urbanisme.

 

Dès 1959, l’association crée la revue VMF dans le but de faire découvrir de manière engagée la diversité du patrimoine en France. Depuis 2012, six numéros par an sont édités et proposent chacun un dossier de 40 pages portant sur le patrimoine d’une région ou d’une ville en France. Ils se font également le relais des débats de l’actualité, ou encore des actions menées par des passionnés du patrimoine. Trois suppléments par an sont offerts aux abonnés, et développent des thématiques variées comme la restauration du bâti ancien, les parcs et jardins ou la fiscalité du patrimoine.

 

Créée pour prolonger les missions de l’association, la Fondation VMF, abritée par la Fondation du patrimoine, permet aux propriétaires de trouver une aide pour le financement de travaux de restauration. Elle poursuit trois objectifs : la conduite de projets de sauvetage du patrimoine en péril, le soutien aux artisans, la réalisation d’inventaires du patrimoine dans le monde.


►Nos objectifs

Contribuer à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine bâti et paysager

Les VMF défendent tous les types de patrimoine (privé, public, protégé, non protégé, patrimoine historique, petit patrimoine, bâti, paysager), parfois en grand péril. Les sites paysagers font aussi l’objet de menaces : mitage, étalement urbain, banalisation des campagnes… En sensibilisant habitants et élus locaux, les VMF permettent une prise de conscience de l’état du patrimoine en France.

Intégrer l’environnement et le cadre de vie dans la défense du patrimoine

Préserver le bâti, c’est aussi préserver l’environnement, le cadre de vie et les paysages qui l’entourent. En matière d’énergies renouvelables, les VMF poursuivent le combat contre la défiguration des paysages par l’implantation massive d’éoliennes, et restent vigilantes quant aux normes énergétiques qui seront appliquées au bâti ancien.

Faire connaître les métiers d’art, véritable patrimoine immatériel

Les VMF encouragent la préservation et la transmission des techniques et les savoir-faire des artisans, qui, en participant à l’entretien d’un édifice, font revivre les demeures privées.


► Nos actions

pour nos adhérents

> Attribution du label « VMF Patrimoine historique », reconnaissant la qualité architecturale d’une demeure

> Attribution de prix de sauvegarde nationaux et départementaux

> Développement du mécénat privé des entreprises et des particuliers

Sensibiliser le public

> Un site internet mis à jour régulièrement, véritable outil pour suivre l’actualité du patrimoine mais aussi la vie de l’association à travers ses délégations.

> Une Newsletter

> Des opérations nationales qui contribuent à attirer l’attention sur le patrimoine : sensibilisation des élèves en classes de primaire, formation des élus au patrimoine…

> Des conférences de presse lorsqu’un sujet d’actualité cache une menace pour le patrimoine comme l’implantation massive d’éoliennes, ou l’extension de Roland Garros sur les serres d’Auteuil.

Des colloques, tables rondes ou journées d’études en fonction de l’actualité.


 

► Rapport du Commissaire aux Comptes 2015

Rapport du CAC 2015

► Extrait du rapport moral et rapport d’activités 2015/2016 suite à l’Assemblée Générale

AG16 RAPPORT MORAL