Vers la fin du « tout éolien » ?

Jeudi 19 avril 2018, une table-ronde entre Stéphane Bern, actuellement en charge d’une mission sur le patrimoine, et Sébastien Lecornu, secrétaire d’État à la Transition écologique, s’est tenue à la mairie de Heudreville-sur-Eure (entre Louviers et Évreux) au sujet des « énergies renouvelables et du patrimoine ». 

Cette réunion se tenait en présence des associations patrimoniales, d’entreprises spécialisées dans la rénovation des bâtiments patrimoniaux et de fabricants de tuiles photovoltaïques. Les VMF y étaient représentées par le trésorier de la délégation de l’Eure, Alain Cornu-Thénard. 

Auparavant, l’animateur et le secrétaire d’Etat avaient été visiter une turbine installée sur le domaine de la famille d’Orglandes : la centrale hydroélectrique permet de fournir de l’électricité dans ce domaine classé aux monuments historiques. Cette alliance entre patrimoine et énergies renouvelables a été saluée par Stéphane Bern et Sébastien Lecornu.

Interrogé sur la question de l’éolien, Stéphane Bern a notamment souligné qu’il préférait voir de vastes champs d’éoliennes dans des lieux dénués de monument historique, plutôt que d’assister au mitage actuel du territoire. De son côté, le secrétaire d’Etat a annoncé la création d’un groupe de travail sur le thème « Patrimoine et Energies renouvelables » composé de représentants de l’Etat et des collectivités territoriales, ainsi que des institutions et associations du patrimoine.

Ce déplacement se déroulant le lendemain du lancement du groupe de travail chargé d’accélérer le développement de l’énergie photovoltaïque, il semble augurer que le gouvernement aurait renoncé au « tout eolien », ce qui serait, si cette orientation se confirmait, une très bonne nouvelle.

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *