Succès dans la mobilisation pour un autre Roland Garros

La mobilisation pour un autre Roland Garros, initiée par la SPPEF et les VMF en mai 2012, porte en effet ses fruits !

On se rappelle tout particulièrement la dernière action de lobbying conduite début mars, au cours de laquelle Alexandre Gady (président de la SPPEF) et Philippe Toussaint (président des VMF) avaient détaillé devant une assemblée de journalistes une hypothèse de couverture de l’A13, garantissant la préservation de l’intégrité du jardin botanique des Serres d’Auteuil.

Source : Le Figaro, 5 mars 2013

Les experts (ingénieurs des Ponts et Chaussés) mandatés par les associations avaient estimé l’ensemble de l’opération à 53 millions d’euros. Dans les nombreuses retombées presse qui ont suivies cette action, on avait pu lire cette protestation de Bertrand Delanoë : « ce montant n’est pas exact. C’est nécessairement quelques centaines de millions d’euros ».

Afin de lever toute incertitude, les élus parisiens ont décidé de faire appel à des experts indépendants pour évaluer définitivement le prix de cette couverture : « c’est à la Fédération Française de Tennis de porter cette étude », commente la première adjointe en charge de l’urbanisme Anne Hidalgo.

« Si l’on veut que Roland Garros reste dans la capitale, il faut maintenant trouver un consensus », précise dans les colonnes du Figaro le conseiller de Paris Sylvain Garel (EELVA).

Affaire à suivre…

 

Liste des actualités



Une réflexion au sujet de « Succès dans la mobilisation pour un autre Roland Garros »

  1. Le , Dominique de Bengy a dit :

    Il y a une autre façon de résoudre le problème: laisser partir Roland Garros. Nous en avons assez de la politique de Delanoë, donner « du pain et des jeux » aux parisiens à coup de millions payes par les contribuables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *