Sites classés : les VMF demandent au gouvernement de revoir sa copie !

Un projet de décret du gouvernement pourrait exposer les 2.700 sites classés français « aux pressions locales, politiques et économiques ». 

Une dizaine de personnalités, dont Philippe Toussaint, président de l’Association VMF, mais aussi Isabelle Autissier, présidente du WWF France ou encore Stéphane Bern, animateur de radio et de télévision, lancent un appel au gouvernement pour préserver le patrimoine historique. Ils critiquent un décret qui prévoit de transférer la compétence ministérielle d’autorisation de travaux sur ces sites aux préfectures.

Qui n’a jamais entendu parler du Mont Saint-Michel et sa baie, de la Dune du Pilat, du pont du Gard, ou encore du  massif du Mont-Blanc ? Ces monuments naturels et bâtis font partie des 2700 sites classés représentants aujourd’hui seulement 2% de notre territoire. La France protège ces espaces naturels et bâtis remarquables par une inscription ou un classement au titre des sites. Depuis une loi de 1906 organisant ce classement, l’objectif est de transmettre ces paysages emblématiques aux générations futures en confiant au ministre chargé des sites le contrôle des travaux qui s’y déroulent.

Le décret de « simplification », voulu au nom « d’une prise de décision au plus près des territoires et des acteurs » et d’un raccourcissement minime des délais d’instruction reviendrait en réalité à assouplir la délivrance des autorisations de travaux. Les 101 préfets de département ne disposent en effet ni de la stabilité ni de l’expérience ou des moyens nécessaires pour conserver ces joyaux paysagers et sont évidemment beaucoup plus exposés aux pressions locales, politiques ou économiques.

 

En savoir plus

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *