Serres d’Auteuil, les opposants bien placés pour gagner le match ?

Le samedi 21 mars, un rassemblement était organisé par les adversaires à la destruction d’une partie des Serres d’Auteuil dans le cadre du projet d’agrandissement de Roland Garros. Les associations et certains représentants politiques présents n’ont pas manqué d’exprimer avec vigueur leurs arguments.

 

Philippe Toussaint, président de VMF, à la tribune samedi 21 mars.

 

 Entre 500 et 800 manifestants

Ils étaient entre 500 et 800 à venir manifester leur opposition au projet d’extension du tournoi du Grand Chelem samedi dernier devant l’entrée des Serres d’Auteuil. L’Association VMF était bien sûr au rendez-vous, représentée par son président Philippe Toussaint. Les opposants au projet ne baissent pas les bras et comptent bien profiter de la situation délicate d’Anne Hidalgo opposée à Ségolène Royale sur un dossier qui a pris de l’importance ces dernières semaines suite à l’intervention personnelle du Premier Ministre. Rappelons que le 18 mars dernier a eu lieu le vote unanime du Conseil de Paris pour mener une étude sur le projet alternatif imaginé par les associations, pendant que la pétition lancée par le Comité de sauvegarde des Serres d’Auteuil dépassait les 63 000 signatures quelques jours après.

Une mobilisation fortement relayée par la presse régionale et nationale:

Lire l’article du Figaro

Lire l’article du Parisien

Parmi les intervenants, quelques politiques et des personnalités du monde associatif : Bertrand-Pierre Galey (maire-adjoint de Boulogne-Billancourt), Front de Gauche Paris, Yves Contassot et EELV Boulogne, Agnès Popelin (France nature environnement), Alexandre Gady (SPPEF) Dominique Duval (IDFE) et Serge Federbusch (Parti des Libertés-Delanopolis). Une manifestation réussie à laquelle se sont aussi joints des adhérents VMF venus de toute la France, soucieux de l’avenir en pointillé de ce fabuleux jardin botanique parisien.

Retrouvez l’interview réalisée par Didier Ryckner

Philippe Toussaint commente la manifestation

300 personnes avancées par BFM, 500 selon la police et de 700 à 800 selon les organisateurs

 

Bertrand-Pierre Galey, maire-adjoint de Boulogne-Billancourt (UMP) prenant la parole

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *