Patrimoine et référendum

Oui. C’est la réponse de 82% des habitants de Plouagat à la question : l’église doit-elle être restaurée ? En septembre dernier, le maire de la commune bretonne a appelé les électeurs aux urnes. L’objectif était de décider si l’église du village devait ou non être restaurée.

Fermée au public depuis 2012 pour des raisons de sécurité, cette église, dont les fondations datent du XIIe siècle, a subi plusieurs remaniements au fil du temps. Le clocher en granit date du XIXe siècle. « L’église a une valeur sentimentale pour les habitants, explique Paul Kervarec, le maire de Plouagat. Ils y ont été baptisés et s’y sont mariés. Les athées s’y intéressent aussi. En Bretagne, nous sommes très attachés à notre patrimoine. » 

Mais si le maire souhaitait sauver l’église, l’issue du vote n’était pas pour autant assurée : « C’était un pari, mais j’aime bien cette idée, admet le maire de Plouagat. La population a souvent raison, il faut l’écouter !»

Deux référendums en Bretagne sur l’avenir du patrimoine

Ce référendum était la troisième consultation organisée dans la commune bretonne. « L’idée d’une consultation n’est pas d’hier ! La première fois, en 1981, il s’agissait de choisir entre une salle des fêtes et un gymnase. Dans les années 1990, les Plouagatins se sont prononcés pour ou contre le remembrement. »

Et cette idée semble être en vogue en Bretagne puisque en 2010 déjà, les habitants de Plounérin, là aussi dans les Côtes-d’Armor, s’étaient prononcés pour la rénovation de leur église.

Prochain objectif pour le maire de Plouagat ? La constitution d’un dossier, avec le concours de la fondation du patrimoine, pour la mise en place d’une souscription populaire. Le coût des travaux s’élève à 1.5 million d’euros. Ils devraient commencer en mai 2014. « Notre espoir est que l’église soit rouverte pour Noël 2014 », conclut Paul Kervadec.

 

Liste des actualités



Une réflexion au sujet de « Patrimoine et référendum »

  1. Commentaire *La population a fait montre d’une grande sagesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *