Loto du Patrimoine : la colère de Stéphane Bern

Dans la nuit du 17 au 18 décembre dernier, l’Assemblée nationale a voté le rétablissement de la taxation sur le Loto du Patrimoine.

Le Loto du Patrimoine bénéficiait jusqu’à maintenant d’une exonération de la CSG, de la TVA ainsi que d’autres taxes grâce à un article du Sénat, à la différence des autres jeux de loterie de la Française des jeux habituellement soumis à la taxation. Cette décision de l’Assemblée nationale implique un prélèvement de l’Etat de 14 millions d’euros sur les 200 millions d’euros récoltés lors du Loto du Patrimoine au mois de septembre.

Stéphane Bern, responsable de la mission patrimoine

Le Loto du Patrimoine, organisé par la Française des jeux, avait pour objectif de récolter plusieurs millions d’euros en faveur de la sauvegarde du patrimoine et plus particulièrement du patrimoine en péril. La majorité des fonds récoltés devait être reversée aux gagnants, tandis que 20 millions d’euros étaient destinés à la Fondation du Patrimoine.

Stéphane Bern, instigateur du Loto du Patrimoine, a exprimé une vive colère à la suite de cette décision de l’Assemblée nationale et a jugé Joël Giraud, député de La République en Marche et rapporteur du budget,  ainsi que les autres députés de la majorité « déconnectés » des enjeux réels du patrimoine.

Liste des actualités



Une réflexion au sujet de « Loto du Patrimoine : la colère de Stéphane Bern »

  1. Quelle mauvaise nouvelle!
    Je partage le sentiment de Stéphane Bern, nous avons participé au Loto et voici que L’Assemblée en retire une grosse portion du gain obtenu.
    On peut dire que l’effondrement du patrimoine est en marche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *