Les travaux d’extension de Roland-Garros sur le Jardin des serres d’Auteuil suspendus

Les associations de protection de l’environnement et du patrimoine, FNE IDF (France Nature Environnement Ile-de-France), SOS Paris, la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France) et les VMF (Vieilles Maisons Françaises) ont eu gain de cause en obtenant la suspension des travaux du complexe sportif de Roland-Garros sur le jardin des Serres d’Auteuil.

Jeudi 24 mars 2016, le tribunal administratif de Paris, dans sa formation de référé, a confirmé les demandes des associations en jugeant que le projet d’un court de tennis de 5 000 places au cœur de ce jardin botanique unique n’est pas compatible avec le lieu, de sorte que les travaux doivent être suspendus en attendant un jugement définitif sur le fond.

L’exigence d’un déclassement partiel préalable du Bois de Boulogne :

Le Jardin botanique des Serres d’Auteuil est un lieu unique bénéficiant d’une double protection (au titre des sites comme élément constitutif du Bois de Boulogne, et au titre des Monuments historiques, pour la majeure partie de ses bâtiments et l’intégralité de son sol dans sa composition). La privatisation d’une partie de ce jardin, bien commun dédié à la promenade publique selon la vocation du bois de Boulogne, nécessitait un déclassement partiel préalable par décret en Conseil d’Etat.

Le combat des associations continue :

Confortées dans l’action qu’elles mènent depuis plus de 5 ans, les associations rappellent qu’elles ont proposé des solutions alternatives, respectant le cahier des charges de la FFT et préservant le Jardin des serres d’Auteuil, notamment par la couverture partielle de l’autoroute A13 qui borde le complexe actuel sur toute sa longueur. Celle-ci a pour double avantage, sans surcoût majeur, de doter la FFT d’un nouvel espace et d’effectuer une réparation écologique en offrant une nouvelle liaison du Bois à la ville.

Regrettant les dernières communications de la FFT, dénigrant voire ignorant le talent de Jean-Camille Formigé, les associations rappellent que Formigé est un des architectes les plus connus de son époque, au même titre que Eiffel ou Baltard. Nombre de ses créations participent aujourd’hui de la beauté de la France et, notamment de Paris, avec le square d’Anvers, la place de la Nation ou encore la décoration du pont de Bir-Hakeim. La protection d’une de ses œuvres les plus abouties est un devoir pour tous.

Egalement, l’artificialisation du jardin botanique est contraire aux engagements pris par l’Etat et la Ville de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique lors des accords de Paris de décembre 2015.

Enfin l’obstination de la FFT sur ce projet risque de jeter le discrédit sur la candidature de Paris aux JO de 2024, en opposant au sport la protection de l’environnement et du patrimoine.

Liste des actualités



2 réflexions au sujet de « Les travaux d’extension de Roland-Garros sur le Jardin des serres d’Auteuil suspendus »

  1. Le , DES VALLIERES Thierry a dit :

    Bravo pour ce succès, en espérant que la solution alternative de construction sur et au de là, de l’A13 puisse être retenue.

  2. Le , CHALAND a dit :

    D’autant qu’il y a une autre solution radicalement d’avant-garde pour conserver toutes les Serres et ne rien empêcher pour l’agrandissement de Rolland-Garros et ce n’est pas de la magie mais de l’intelligence et du bon sens que j’avais voulu proposer aux dames FORMIGE mais elles se sont montrées à ce point peu collaboratives en répondant à côté de mes questionnements par mails que j’ai laissé tomber ! Cela paraîtra sur un Essai que je prépare sur l’environnement et l’économie pour la fin de l’année … si je trouve un éditeur moins frileux que la plupart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *