La Sainte chapelle a retrouvé son archange

Cette opération spectaculaire a été menée le 14 novembre dernier par le Centre des monuments nationaux (CMN).

Placé au sommet de la Sainte-Chapelle en 1855, la statue de l’archange Saint-Michel a, depuis, subi des altérations dues aux changements de température, à la pollution, au ruissellement et à la stagnation des eaux de pluie, mais surtout au vent, la tempête du 17 décembre 2004 ayant particulièrement endommagé sa stabilité.

La dépose de la statue en 2005 nécessita notamment de couper le mât de fer dans lequel elle était enchâssée. Exposée ensuite entre les contreforts du chevet, puis devant le porche d’entrée de la chapelle basse, elle a fait depuis juin dernier l’objet d’une restauration par les ateliers Tollis (intervenus également à Versailles ou à l’Hôtel de la Marine), avant de reprendre sa place aujourd’hui.

 

Maître d’ouvrage, le CMN poursuit ainsi sa vaste campagne de restauration de la Sainte-Chapelle du Palais de la Cité à Paris. Initiée il y a quatre ans, elle s’achèvera fin 2014.

Depuis 2008, les sept verrières de vitraux situées sur la façade nord de ce joyau gothique ainsi que les maçonneries qui les entourent et les surmontent et enfin l’archange ont successivement été restaurés. La grande rose va également faire l’objet d’une restauration l’année prochaine.

Ce programme bénéficie du mécénat des Fondations VELUX.

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *