Une journée autour du jardin public de Bordeaux…

 

Le 29 avril dernier, la délégation VMF de la Gironde (33) a organisé une journée autour du jardin public de Bordeaux. 

La promenade qu’avait imaginée les VMF de Gironde le 29 avril 2019 a permis aux adhérents bordelais de découvrir trois hôtels particuliers situés à proximité du Jardin Public.

 

 

La maison du professeur Demons

 

 

 

Située au 15 rue du professeur Demons, la maison du professeur Demons fut construite pour un armateur en 1840. En 1861, elle fut la propriété du vicomte Pelleport de Durete, et en 1869 l’architecte Durand la transforme en habitation bourgeoise dont le décor et la distribution des pièces n’ont subi aucune modification jusqu’à ce jour.   

 

 

Décor saturé et sombre, tapisseries d’Aubusson insérées dans des panneaux de bois, cheminées aux lourdes sculptures, plafonds à compartiments ou tendus d’une toile pleine d’inspiration égyptienne (dans le bureau du professeur), vitraux aux motifs de fruits et de fleurs.

 

 

C’est dans cette ambiance propice à l’étude, que le professeur Demons vécut de 1900 à 1920. Cette demeure représente l’éclectisme du XIXe siècle, un art de vivre de l’époque, et un intérêt patrimonial très important.

 

 

 

L’histoire du Jardin public fut contée par JP Gauthier, membre du bureau des VMF. Créé par l’intendant Tourny en 1746 pour relier le centre de Bordeaux aux Chartrons il fut, après la Révolution, aménagé en jardin à l’anglaise.

 

Deux portiques d’après les dessins de Portier, bordent une longue terrasse ornée de plusieurs statues, dont une de Rosa Bonheur par Gaston Leroux, et une autre de Carl Vernet. A l’ouest, se trouvent l’Hôtel des Sociétés savantes et l’hôtel de Lisleferme qu’abrite le Muséum d’histoire naturelle.

 

 

Ce jardin conçu à l’origine pour devenir une sorte de salon où les bordelais discutaient affaires est devenu le rendez-vous des promeneurs et des rêveurs qui, à toutes saisons, jouissent de sa beauté.

Au 25 Cours de Verdun, l’imposante porte d’entrée de l’hôtel Mac Carty ouvre sur une cour entourée de hauts murs où s’inscrit un balcon à l’élégant garde-corps de fer forgé. Face à l’entrée s’ouvrent les salons.

                                

A droite de la façade, une haute porte donne sur un jardin privatif. Ce prestigieux hôtel fut construit entre 1770 et 1772 par les frères Laclotte, et acheté en 1777 par Denis Mac Carty, fondateur d’une importante maison de négoce bordelais.

 

L’Hôtel du Petit Labottière fut construit entre 1785 et 1788 par les frères Laclotte. Trois années pour imaginer cette demeure aux proportions parfaites entre cour et jardin. L’élégance de l’intérieur meublé avec soin par les propriétaires répond à l’élégance de l’extérieur.

 

 

Ilot de paix, cette demeure atteste le souci d’harmonie et de discrétion des bâtisseurs du siècle d’or à Bordeaux.

Texte : Françoise de GRANDMAISON Photos : Sylvie OMETZ

 

 

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *