Quelle sécurité pendant les travaux sur des Monuments historiques ?

Un mois après l’incendie de la Mairie de la Rochelle, dix jours après celui de l’Hôtel Lambert à Paris, et deux jours seulement après celui de l’hôtel d’Augny (la Maire du IXe arrondissement de Paris), c’est au tour du château de Paulhac (Haute-Loire) de faire face aux flammes, depuis ce mardi 30 juillet.

Cette succession d’incidents pose plus que jamais la question de la sécurisation des chantiers de Monuments Historiques. Sous la plume du journaliste de la Tribune de l’art, Didier Rykner, l’indignation prend la forme d’une lapalissade : « On ne peut pas se résigner à ce que la restauration d’un monument conduise de plus en plus souvent à sa destruction partielle ».

Les incendies sont spectaculaires et ils ne doivent pas faire oublier la lente et silencieuse agonie d’autres chefs d’œuvre du patrimoine. Malgré tout, cette triste série du mois de juillet pointe du doigt les conditions de sécurité des chantiers. Trois des quatre incidents sont survenus pendant des travaux.

Didier Rykner, dans une longue enquête portant sur les circonstances de l’incendie de l’hôtel Lambert, suggère que plusieurs précautions soient imposées : présence d’une alarme incendie, rondes régulières de sécurité, stockage sécurisé des liquides et gaz inflammables, emploi d’entreprises spécialisées, règlementation de l’intervention des différents corps de métiers etc….

L’hôtel Lambert

L’incendie est survenu dans la nuit du 10 au 11 juillet. Fleuron du patrimoine achevé en 1644 par Louis Le Vau, l’hôtel Lambert était en travaux depuis 3 ans. Ceux-ci avaient, en 2009, fait l’objet d’une polémique sur l’aspect inadapté des travaux pour un bâtiment classé.

Les dommages sont considérables et irréversibles : la charpente a été ravagée, et surtout le Cabinet des Bains, célèbre pour sa fresque peinte par Eustache Le Sueur, est partie en fumée (voir l’article  hôtel Lambert, ce qu’on ne verra plus publié dans lemonde.fr).

Des dizaines de vidéos que l’on trouve sur internet montrent la violence de l’incendie.

Le Château de Paulhac :

Classé Monument Historique depuis 2004 la château de Paulhac a été victime du feu mardi 30 juillet, dans l’après-midi. Considéré comme l’un des plus beaux châteaux d’Auvergne et situé à 3km à l’Ouest de Brioude, le château a vu ses 2000m2 de toiture détruits en quelques heures.

Hôtel d’Augny :

L’incendie est survenu lundi 29 juillet et a attaqué une partie de la charpente de cet établissement du XVIIe siècle. Le bâtiment accueille aujourd’hui la Mairie du IXe arrondissement de Paris.

Classé, cet hôtel particulier du XVIIIe faisait l’objet de travaux de restauration.

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *