Extension de Roland-Garros : une alternative existe !

Alors que le coût du projet d’extension de Roland-Garros sur le serres d’Auteuil est revu à la hausse (+25% par rapport au projet initial), les associations de protection du patrimoine et de l’environnement rappellent qu’il existe une alternative.

Dans un communiqué de presse daté du 16 octobre 2012, les présidents des Vieilles Maisons Françaises, de la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France, d’Ile-de-France Environnement, de la Coordination pour la Sauvegarde du Bois de Boulogne, et du Collectif Auteuil Les Princes, dénoncent le danger que représente la convention d’occupation du domaine public dans le Jardin Botanique des Serres d’Auteuil pour ce patrimoine. 

Les Serres d’Auteuil (© Félix Potuit)

En effet, dès le mois de mai 2012, Philippe Toussaint, président des VMF, et Alexandre Gady, président de la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France, avaient organisé une conférence de presse et démontré qu’il était possible de recouvrir l’autoroute A13 située au nord du site actuel de Roland-Garros, plutôt que d’empiéter sur les serres d’Auteuil et remettre en cause l’intégrité de ce moment naturel classé.

Les collections botaniques qui se trouvent actuellement dans les serres chaudes, vouées à être détruites, sont menacées, alors que certaines sont en danger d’extinction. Une vingtaine d’arbres, dont des arbres remarquables, seraient également abattue.

Les associations de sauvegarde du patrimoine et de protection de l’environnement restent donc mobilisées, et espèrent que le Conseil de Paris finira par reconnaître qu’il est urgent d’ « investir dans la nature afin de sauvegarder la diversité de la vie sur la terre ».

>> En savoir plus sur le contre-projet proposé par Philippe Toussaint et Alexandre Gady

Liste des actualités



Une réflexion au sujet de « Extension de Roland-Garros : une alternative existe ! »

  1. Le , Hélène Carrier a dit :

    Bravo pour cette victoire important mais ce n’est pas bien sûr fini. Je propose de vous adresser un chèque
    (je ne paie pas par internet). Donnez moi l’adresse où vous l’envoyer. Merci de votre réponse.

    Hélène Carrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *