La restauration du Colisée compromise

La restauration du Colisée compromise par son plus gros mécène privé

Le patron de la célèbre marque de chaussures italiennes, Tod’s, a menacé d’annuler sa participation au financement de la restauration du Colisée, monument emblématique de Rome.
Cette décision fait suite à l’ouverture d’une enquête sur le mécénat impliquant Tod’s, le Ministère des Biens Culturels et la ville de Rome. Le groupe Tod’s serait accusé, par un syndicat d’employés, de « vouloir exploiter l’édifice à des fins commerciales et d’y apposer ses publicités » (Source : Artclair.com).
Or l’accord passé le 20 janvier 2011 entre le mécène privé et l’État italien stipulait bien qu’en échange de cette généreuse donation, Tod’s pourrait se présenter comme « seul sponsor de la restauration du Colisée » dans sa communication, et publier l’avancée des travaux de restauration sur son site Internet. Mais la convention précisait également que la promotion ne gagnerait pas les murs de l’édifice avec un affichage publicitaire vantant les chaussures Tod’s.

Or c’est aujourd’hui ce qui crée la polémique. Diego Della Valle conteste cette accusation et  a tenu à préciser que « le Colisée appartient à tous les italiens ».

La perte des 25 millions d’euros apportés par Diego Della Valle, président de Tod’s, mettrait en péril tout le projet. D’autant plus que le Colisée a réellement besoin de cette restauration et le chantier, officiellement programmé pour mars, ne peut plus être repoussé. Samedi dernier des fragments du monument se sont encore détachés. Événement qui montre l’urgence des travaux. Ainsi, le Ministre de la Culture, Lorenzo Ornaghi aurait obtenu que le patron de Tod’s suspende sa décision avant la fin de la procédure. Affaire à suivre…

colisee

Le Colisée, Rome (© Alix Pantz)

Édifié en 80 après Jésus-Christ, le Colisée est l’un des plus grands amphithéâtres jamais construit dans l’empire Romain. Situé au coeur de Rome, il servait pour les combats de gladiateurs et autres spectacles publics. Au Moyen-Âge, le bâtiment a cessé d’être utilisé et connu d’autres usages : habitations, ateliers d’artisans, siège d’un ordre religieux, forteresse, carrière ou encore sanctuaire chrétien. Le 7 juillet 2007, le Colisée a été classé parmi les Sept Merveilles du Monde moderne.

Le Colisée est le deuxième monument le plus visité de Rome après le Vatican. Chaque année, environ 6 millions de touristes venus du monde entier viennent admirer ce monument emblématique. 

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *