Création de l’UNMA – 21 février 2012

Le 16 février 2012, Serge Nicole, président des Ateliers d’Art de France, annonçait la création de l’Union Nationale des Métiers d’Art destinée à faire reconnaître le secteur des métiers d’art.

Luthier en apprentissage

Apprentissage du métier de luthier

L’Union Nationale des Métiers d’Art (UNMA) souhaite « être la parole unifiée des 217 métiers d’art, être l’organisme de défense des intérêts des professionnels des métiers d’art, être la promesse d’avenir d’un secteur à forte potentialité, être l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics. » Cette association Loi 1901 présidée par Serge Nicole est composée de six membres fondateurs : l’Union Française BJOP (Union Française de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie, des Pierrres et des Perles), le GNPP (Groupement National de la Photographie Professionnelle), l’IFRAM (l’Institut de Formation et de Recherche pour les Artisanats des Métaux), le GIL (Groupement Interprofessionnel du Luminaire), le 4F (Fédération Française des Ferronniers et Forgerons), les AAF (Ateliers d’Art de France).

Au regard des disparités de statut des professionnels du secteur, des lacunes au niveau des données chiffrées, des problèmes de transmission du savoir-faire, de la mauvaise distribution et valorisation des produits, cinq dossiers prioritaires ont été définis :
  • créer un statut unique « Professionnel des Métiers d’Art », pour « garantir une égale protection » et     « harmoniser la couverture sociale » ;
  • créer un « Observatoire national des Métiers d’Art » pour mieux connaître l’évolution du secteur ;
  • faciliter la reprise d’entreprise par des aides financières et en renforçant l’offre de formation ;
  • améliorer la notoriété des métiers d’art pour une meilleure commercialisation, via la mise en place de formations personnalisées, etc. ;
  • valoriser les métiers d’art pour qu’ils soient considérés comme un facteur de développement local, en profitant de réseaux et labels déjà existants, ainsi qu’en créant des « pôles métiers d’art » (projets initiés par des élus pour attirer des artisans d’art) et de nouveaux équipements thématiques qui porteront sur un savoir-faire spécifique.

Cherchant à répondre aux attentes exprimées par les professionnels des métiers d’art, l’UNMA constituera donc leur porte-parole auprès des pouvoirs publics.

>> En savoir plus sur l’UNMA 

 

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *