Création du Parc National des Calanques – 14 mai 2012

Une fois n’est pas coutume, nous nous arrêtons aujourd’hui sur un type de patrimoine particulier : un site. Il s’agit en effet du site des Calanques, qui après 40 ans de négociations, est désormais un Parc National.

 C’est très précisément le 18 avril 2012 que le Premier Ministre signe le décret de création du Parc National des Calanques. Le 19 avril, le décret paraît dans le Journal Officiel.

C’est pour le site, organisé depuis 1999 en GIP (Groupement d’Intérêt Public) l’aboutissement d’un long combat animé par la nécessité d’un effort de préservation.

©Patrick Guzik

Paysage emblématique, à la fois terrestre et marin, de la Provence méditerranéenne, le site est connu dans le monde entier pour sa valeur paysagère, sa biodiversité remarquable et son patrimoine culturel. Qu’est-ce que la création du Parc National va changer ?

 C’est tout d’abord une mission de protection et de valorisation pour les populations résidentes, les visiteurs d’un jour et les générations futures. Aux portes de la deuxième ville de France, le parc compte 140 espèces terrestres animales et végétales protégées (dont l’Aigle de Benelli ; 60 espèces marines patrimoniales, plusieurs espèces de dauphins, tortues marines etc… Sur le plan paysager, ce sont les fameuses échancrures profondes de la côte calcaire d’un blanc étincelant, où la mer pénètre dans les terres entre des falaises abruptes qui s’étendent bien au-delà du Parc, de Marseille à Bandol. Sur le plan culturel enfin, notons la grotte Cosquer (qui date de 27 000 ans) et les nombreux sites préhistoriques, épaves archéologiques sous-marines et sites archéologiques terrestres.

On comprend aisément la nécessité d’une telle création au regard de la situation même des Calanques. La présence de l’agglomération marseillaise à quelques kilomètres, si elle peut constituer une chance, est également une menace. La pollution maritime par les hydrocarbures en est une, la pollution maritime liée aux eaux usées urbaines rejetées en est une autre.

En bref, quels sont les objectifs du Parc National des Calanques nouvellement créé :

  • Conserver ou améliorer la biodiversité marine et terrestre du coeur du Parc national ;
  • Préserver le « caractère » des lieux ;
  • Protéger les espèces particulièrement vulnérables ;
  • Créer des zones de quiétude où les espèces puissent mieux se reproduire et s’épanouir ;
  • Favoriser le ressourcement, l’épanouissement, la tranquillité de l’homme, des habitants, des professionnels et des visiteurs ;
  • Limiter la dégradation et la fragmentation des habitats d’intérêt spécial (herbiers de Posidonie, grottes sous-marines, coralligène, « trottoirs » de Lithophyllum lichenoides) ;
  • Réduire les pollutions ;
  • Exploiter durablement les ressources halieutiques ;
  • Conserver et valoriser le patrimoine culturel matériel et immatériel (vestiges, savoir-faire, savoir-vivre) ;
  • Maîtriser la fréquentation (limiter les conflits d’usages et les impacts sur les milieux marins et terrestres) ;
  • Accompagner les usagers dans une démarche respectueuse de l’environnement.

>> http://www.gipcalanques.fr/

 

Liste des actualités



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *